Plan de relance & énergie : Accélérer le verdissement du gaz


Dans le droit fil de la priorité donnée à la transition écologique dans le  plan de relance présenté par le  gouvernement, l’ATEE publie aujourd’hui ses propositions permettant d’accélérer le développement des gaz verts, qui est une composante et une condition essentielle de l’atteinte de nos objectifs de réduction d’émission de CO2, en soutenant le développement des filières de production de gaz renouvelable et bas-carbone que sont :

Des filières complémentaires aux maturités complémentaires pour atteindre les objectifs à horizon 2050 ...

Les technologies de production de gaz renouvelables et bas-carbone sont variées et présentent des stades de maturité différents. La méthanisation permet dès aujourd’hui de produire à grande échelle du biométhane injectable et est déjà entrée en phase de massification. Les démonstrateurs de pyrogazéification et de power-to-gas permettent quant à eux de lancer l’industrialisation de ces modes de production de gaz injectable tout en continuant à optimiser leurs performances et à diminuer leurs coûts pour atteindre un déploiement à grande échelle dès 2030. D’autres modes de production innovants, tels que la gazéification hydrothermale en cours de développement, pourront également prendre part au verdissement des gaz de réseaux à horizon 2050.

… au service de l’économie circulaire et en faveur de l’indépendance énergétique ...

Les filières de production de gaz renouvelables offrent de nouvelles voies de valorisation pour des ressources territoriales aujourd’hui sous-exploitées. Elles sont complémentaires en termes d’intrants : la méthanisation valorise des biomasses humides (déchets fermentescibles, boues de STEP) tandis que la pyrogazéification traite des biomasses ligneuses et des déchets carbonés divers (résidus agricoles et sylvicoles, bois en fin de vie, Combustibles Solides de Récupération, etc.). Le power-to-gas couplé à la méthanation peut quant à lui permettre de valoriser le CO2 co-produit par ces installations.

Ainsi, le développement conjoint des filières de production de gaz renouvelables représente un potentiel considérable de valorisation d’une large gamme de ressources locales encore sous-exploitées, dans une perspective de relocalisation de la production d’énergies en remplacement des consommations fossiles pour atteindre l’indépendance énergétique.

... et qui contribuent au développement de l’hydrogène renouvelable et bas carbone, maillon essentiel de la décarbonation du système énergétique

A cheval entre l’électricité et le gaz, l’hydrogène renouvelable et bas carbone constitue un levier majeur de la décarbonation du système énergétique, notamment dans l’industrie et les transports, ainsi qu’un outil important du couplage des infrastructures d’énergie. Consommé localement, avec ou sans stockage intermédiaire, dans différents secteurs (Industrie, Transport, Bâtiment), il peut également être injecté en mélange dans les infrastructures de gaz ou converti, par combinaison avec une source de carbone, en méthane (CH4) par une étape de méthanation.


À découvrir également

24/09/2020

Colloque Bois-énergie du CIBE le 5 novembre à Lille

Le CIBE, avec le soutien de l'ADEME et de la Région Hauts de France, organise son prochain colloque le jeudi 5 novembre 2020 à Lille
sur compétitivité de la…
Biogaz Actualité
21/09/2020

Première Newsletter du label Qualimétha®  

À la suite du courrier de l’ADEME de mars 2020 demandant aux acteurs de la méthanisation d’être labellisés ou engagés dans la démarche pour début 2021, vous avez été nombreux à prendre…
Biogaz Actualité
14/09/2020

Biométhane injecté : le point sur la révision des mécanismes de soutien

Les mécanismes de soutien au biométhane injecté sont en révision, avec des projets de textes en préparation pour l'automne 2020. L'arrêté en vigueur (arrêté du 23 novembre 2011) sera…