Biogaz et méthanisation

Biogaz
Méthanisation

Le Club

Méthanisation et Biogaz

La méthanisation est un mode de transformation de la matière organique en énergie (biogaz) et fertilisant (digestat). C’est une technologie basée sur la dégradation de la matière organique par des micro-organismes, en conditions contrôlées et en l’absence d’oxygène.

Schéma de la filière méthanisation : les sources d'intrants, le digesteur, les valorisations du digestat et du biogaz
               La méthanisation : sources d'intrants et valorisation du biogaz et du digestat produit

 

Matières méthanisées

Les résidus organiques utilisés lors du processus de méthanisation sont appelés intrants. La méthanisation utilise différents types de substrats organiques

Certains sites traitent des déchets de l’industrie agro-alimentaire ou de stations d’épuration, d'autres reçoivent surtout des intrants agricoles.

La mélange d'intrants de différentes natures (végétal, animal, déchets urbains, etc.) est habituel et réglementé, afin d'équilibrer le procédé de méthanisation en apportant différents types de nutriments. 

La majorité du gisement provient de l’activité agricole : des fumiers et lisiers (appelés "effluents d’élevage") et des matières végétales agricoles (ensilages de cultures, pailles et menues pailles, résidus de cultures, déchets et issues de silos, cultures intermédiaires à vocation énergétiques).

Usages du biogaz

Le biogaz peut être valorisé sur place en chaleur, en électricité (avec cogénération de chaleur) ou épuré en biométhane utilisable comme du gaz naturel dans l'industrie, le résidentiel ou la mobilité (bioGNV). Pour l'électricité et l'injection de biométhane dans les réseaux nationaux, il existe des mécanismes de soutien à l'investissement ou à la vente d'énergie.

La filière méthanisation

La filière méthanisation représente l'ensemble des acteurs économiques impliqués : agriculteurs, constructeurs, fournisseurs d'équipements, bureaux d'étude, financeurs, chercheurs, etc.

Par ailleurs, plusieurs services publics peuvent être impliqués dans le soutien aux projets ou la gestion des dossiers administratifs, à différentes échelles (mairie, département, région, Etat). 

En savoir plus ?

Pour en savoir plus sur la méthanisation et ses effets, rendez-vous sur Infométha, le site internet entièrement dédié à la méthanisation :

Infométha

 

Chiffres clés : la méthanisation dans le monde

Selon les dernières estimations du World Biogas Association (Rapport de Septembre 2019) on compte aujourd'hui dans le monde :

- 50 millions de micro-digesteurs (dans les foyers, particulièrement en Chine) ;

- 132000 unités de méthanisations (tout type confondus : agricole/territorial, STEP/STEU, ISDND).

Le potentiel énergétique actuel à partir des cultures renouvelables et de la valorisation des déjections animales dans le monde est de 10,100 à 14,000 TWh. Cette énergie représente  6-9% de la consommation mondiale en énergie.

  • Quand le biogaz est utilisé pour produire de l'électricité, il a le potentiel de couvrir 16-22 % de l'électricité consommée dans le monde.
  • Quand le biogaz est utilisé comme biométhane, il peut se substituer à hauteur de 26-37% au gaz naturel consommé aujourd'hui.
  • L'utilisation des digestats comme engrais peut remplacer jusqu'à 7% des engrais minéraux issus de la pétrochimie. Il peut fertiliser 82 millions d'hectares de cultures, ce qui correspond à la surface arable de l'ensemble du Brésil et de l'Indonésie combinés.