WASTE TO ENERGY

Pyrogazéification
de biomasse & déchets

Le Club

Missions & Objectifs du Club

Le Club Pyrogazéification rassemble les professionnels du secteur des procédés thermiques innovants (pyrolyse, gazéification, pyrogazéification, vitrification par torche à plasma,…hors combustion et incinération) afin :

  • de favoriser l’échange entre ses membres ;
  • de faire mieux connaître auprès du grand public les enjeux de la filière pour une transition énergétique réussie ;
  • de promouvoir les intérêts communs des acteurs auprès des pouvoirs publics.

UNE PLATEFORME D’ÉCHANGE POUR STRUCTURER ET DÉVELOPPER LA FILIÈRE

Association de professionnels créée en 2014, le Club Pyrogazéification a rejoint l’ATEE fin 2019 afin de renforcer ses activités de structuration et d’animation de l’écosystème français. Il rassemble plus de 80 membres, dont les principaux acteurs du gaz, de la gestion des déchets, de nombreuses start-ups, des bureaux d’étude, des laboratoires de recherche et des collectivités locales.

Son objectif principal est de favoriser l’échange des retours d’expérience et la collaboration entre ses membres afin de convaincre le grand public et les institutions de l’intérêt de cette filière comme moteur de la transition énergétique des territoires. Force de proposition auprès des pouvoirs publics, le Club œuvre pour l’élaboration d’un cadre réglementaire favorable à l’émergence de nouveaux projets.

Le Club est ouvert aux :

  • Fournisseurs d’équipements réalisant et construisant des procédés ;
  • Les bureaux d’études et sociétés prestataires de services concevant des unités au sein de la filière ;
  • Les entreprises, organismes publics ou privés, qui réalisent et construisent des unités faisant intervenir des procédés thermiques innovants, ou qui souhaitent le faire ;
  • Les centres de recherche, universités, écoles, et autres organismes intervenant dans la recherche, l’aide au développement ou la formation;
  • Les entreprises, les collectivités territoriales et syndicats intercommunaux gérant des ressources biomasses ou déchets et/ou la production d’énergie ;
  • Les associations représentant les intérêts professionnels de leurs membres en lien avec des procédés thermiques innovants ; 
  • Les autres personnes morales œuvrant dans des métiers concourant au développement ou à la promotion des procédés thermiques innovants.

NOS MISSIONS

  • L’échange et la mise en commun d’expériences et d’informations entre ses membres au travers de groupes de travail ;
  • La diffusion d’informations favorisant une meilleure connaissance par les pouvoirs publics et le grand public de la filière ;
  • La proposition aux pouvoirs publics au niveau national et européen d’évolutions réglementaires, tarifaires et fiscales propres à favoriser le développement de la filière ;
  • Et toute autre action participant à la promotion des procédés thermiques innovants (veille technologique européenne et internationale, organisation de formations, …).

NOS VALEURS

Le Club cherche avant tout à promouvoir la filière et en faire un acteur reconnu de la transition énergétique. Le Club cherche ainsi à dépasser les intérêts particuliers à chaque adhérent, intérêts parfois contradictoires, pour trouver les axes forts de consensus pour développer la filière.

Dans cette approche ouverte dans le souci de l’intérêt général, le Club mobilise les compétences et les expériences de ses adhérents pour élaborer et discuter avec les pouvoirs publics sur les mesures propres à faire progresser la filière


Charte du Club


Besoin d'un renseignement ?  ENVIE DE nous rejoindre ?

 NOUS CONTACTER

E634-minicouv-site-1

Le Club Pyrogazéification rejoint l’ATEE

10 octobre 2019 | Clément Cygler
Nouveau départ pour le « Club Pyrogazéification et autres Procédés Thermiques Innovants » ! Après cinq années d’existence, il intègre l’association ATEE, suite au vote de dissolution décidé lors d’une Assemblée Générale Extraordinaire qui s’est tenue le 10 octobre 2019 à Paris. Ce club qui rassemble plus de 70 membres d’horizons divers (équipementiers, start-up, opérateurs réseaux, bureaux d’études, collectivités locales et bien sûr les