Débats sur la transition énergétique aux Assises de l'énergie

Supports de conférences biogaz et méthanisation

Au dernier jour des Assises de l'énergie à Dunkerque, l'Ademe a reconnu l'engagement des collectivités dans la démarche européenne Cit'ergie. En particulier, un label Cit'ergie Gold a été remis à la ville de Dunkerque.

Après Besançon l'an dernier, c'est la deuxième ville qui reçoit une telle distinction en France, la plus élevée. Ont reçu ensuite le label Cap Cit'ergie, marquant le début de leur engagement : les villes de Malaunay, de Rouen, et de Niort, et les communautés d'agglomération d'Agen et du Centre de la Martinique.
Puis le label Cit'ergie, pour une démarche plus avancée, a été attribué aux villes de Lille, Pessac, Vire, Dijon, La Rochelle, Orvault, Chambéry, ainsi qu'à la communauté d'agglomération de Chambéry.


Aujourd'hui, 80 collectivités sont reconnues dans la démarche Cit'ergie, englobant 12 % de la population française. Leurs actions préfigurent ce qui pourrait être systématisé pour la transition énergétique. Le projet de loi a d'ailleurs été l'objet de nombreuses discussions. Les différents acteurs ont exprimé des souhaits sur ce que la loi devrait porter, comme une plus forte décentralisation des compétences, une gouvernance élargie, un droit à l'expérimentation des collectivités locales, un appui fort à la rénovation énergétique, des cadres nationaux et européens sur les énergies renouvelables adaptés, etc. Mais beaucoup d'incertitudes restent sur ce que la loi intégrera réellement.


Dans une allocution filmée, le ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie, Philippe Martin, a reconnu l'engagement déjà réel des collectivités et leur pertinence pour mettre en œuvre la transition énergétique. Mais leur rôle exact futur reste à définir. Le ministre a rappelé qu'une décentralisation efficace ne doit pas changer la cohésion sociale (péréquation, entraides territoriales...). Il souhaite que la complémentarité joue entre niveaux national et local, par exemple sur les énergies renouvelables. « La décentralisation est un levier puissant et incontournable pour mieux consommer et changer notre mix énergétique », a-t-il conclu.

Les collectivités verront si la loi répondra à leurs attentes et ne manqueront pas d'en discuter lors de la prochaine édition des Assises, qui aura lieu pour la première fois à Bordeaux en 2015.

contenu réservé aux membres de l'ATEE. En savoir plus | Plan du site