Visite de la station d’épuration de la Feyssine

Supports de conférences biogaz et méthanisation

Date: 
Jeudi, 17 Octobre, 2019

L’ATEE AURA vous propose une visite de la station d’épuration de La Feyssine le jeudi 17 octobre prochain.

Mise en service le 14 mars 2011 et exploitée depuis par SUEZ, la station d’épuration « Aqualyon » de La Feyssine traite 91 000 m³ d’eaux usées par jour. Eco-performante de par les procédés d’épuration et de traitement des boues mis en œuvre, elle atteint des objectifs précis en termes de développement durable et de respect de l’environnement.

La méthanisation en station d'épuration

La méthanisation des boues d'épuration est un atout pour atteindre les objectifs de la transition écologique en matière de production de gaz « verts » (production de biogaz à hauteur de 10% des volumes consommés au plan national d'ici à 2030).
La méthanisation des boues d'épuration est une filière mature au plan technique, et dynamique, dont les technologies sont maîtrisées et en fonctionnement sur de nombreux sites en France et à l'international.
Depuis l'autorisation de l'injection de bio-méthane issu de la méthanisation de boues dans les réseaux de gaz urbain en 2014, de nombreuses usines ont été équipées ou sont en passe de l'être (Strasbourg - La Wantzen [Alsace], Nantes - Petite Californie [Loire-Atlantique], Clos de Hilde [Gironde], Artois [Pas-de-Calais]), Lyon Feyssine, Marseille, Marquette-Lez-Lille, Carré de Réunion (Versailles), Tours, Annecy, Grenoble, Angers, Vienne, Quimper…)
Cette solution, qui emporte l'adhésion de nombreux acteurs territoriaux, bénéficie d'une meilleure acceptabilité sociale que d'autres notamment du fait de la préexistence des usines d'épuration sur lesquelles elle peut être implantée.
La méthanisation des boues résiduaires urbaines est une solution avantageuse pour les collectivités locales et leurs services d'assainissement.
Au plan environnemental, elle contribue à l'atteinte des objectifs de rationalisation visés par la loi de transition énergétique :

  • Elle contribue à l'autosuffisance énergétique des installations de traitement des eaux usées.
  • Elle permet une réduction drastique du volume des boues de même que des nuisances environnementales liées à leur transport et leur devenir.

Au plan économique, la filière de méthanisation des boues constitue une source de revenus complémentaires pour les collectivités locales et leurs services d'eau et d'assainissement, qui peut être stratégique à l'heure où le développement d'une économie circulaire pérenne, de même que les défis patrimoniaux sont particulièrement prégnants pour les territoires :

  • La méthanisation des boues d'épuration permet une réduction des coûts d'exploitation découlant de la filière de traitement de ces matières organiques,
  • Les volumes de gaz produits sont une source d'énergie renouvelable qui peut être vendue aux réseaux locaux,
  • Les collectivités locales peuvent ainsi être dotées de revenus complémentaires,
  • La stabilité du gisement de boues résiduaires urbaines est un atout pour la pérennité économique des ouvrages de méthanisation.

Programme et inscription

Catégorie du dossier:

contenu réservé aux membres de l'ATEE. En savoir plus | Plan du site