Rôle et missions du référent énergie

Supports de conférences biogaz et méthanisation

La mission principale du référent énergie (également appelé responsable énergie ou energy manager) consiste à concevoir, mettre en place et coordonner les actions permettant d’améliorer la performance énergétique de son organisation. Piloter une démarche de maitrise de l’énergie nécessite de la méthode, de l’expertise technique et la mobilisation de multiples acteurs internes ou externes à l’entreprise.

Pourtant, une enquête menée par l’ATEE auprès de plus de 750 référents énergie dans l’industrie a démontré que ceux-ci sont encore trop souvent multi-casquettes, peu outillés, peu formés et ne disposent que de peu de temps à la gestion de l’énergie (en moyenne, 15% de leur temps de travail).

La fiche de fonction référent énergie ADEME permet de détailler ses quatres missions principales.

Planifier et piloter la mise en oeuvre des actions de maitrise de l'énergie

Analyser les usages énergétiques

  • Réaliser une cartographie des principaux usages énergétiques et leurs principes de fonctionnement.
  • Identifier et hiérarchiser les principales pistes possibles d’amélioration de la performance énergétique.
  • Pilotez la réalisation et analyser les résultats d'un audit énergétique
  • Contribuer aux choix de solutions adaptées à l’établissement et à son fonctionnement.
  • Analyser les factures énergétiques

Planifier et piloter un plan d’actions

Gérer des opérations d’efficacité énergétique

  • Rédiger des cahiers des charges de demandes de prestations relatives aux problématiques énergétiques.
  • Analyser des propositions de prestations énergétiques.
  • Suivre et vérifier les prestations commandées.

Suivre et analyser les résultats obtenus

Suivi des indicateurs de performance énergétiques

Mesurer l’efficacité des plans d’actions

Capitaliser et partager les retours d’expérience en interne

Assurer une veille sur les évolutions dans le domaine de la maitrise de l'énergie

Assurer la mise en conformité de l’établissement

  • Mettre en place un système de veille réglementaire sur les exigences légales dans le domaine de l’énergie.
  • Veiller à la mise en conformité de l’établissement en matière de réglementation énergétique.
  • Analyser les données recueillies en termes de conformité et de positionnement par rapport à son secteur.

Se constituer un réseau d’informations

  • Identifier les partenaires pertinents (fédérations, centres techniques, associations, partenaires, sites…).
  • Partager les problématiques et les retours d’expérience avec des référents énergie externes (groupes de travail, réseaux, colloques).
  • Participation à des évènements et des salons dédiés à la performance énergétique.
  • Abonnement à des flux d’informations (EnergiePlus, veille réglementaire, newsletter…).

Impliquer l'ensemble des collaborateurs

Mettre en place une équipe énergie

  • Impliquer la direction par la définition d’une politique énergétique et la mise à disposition des moyens nécessaires (ressources humaines, organisationnelles et financière)
  • Impliquer les responsables clés dans une équipe énergie (services production, maintenance, travaux neufs, achats, ressources humaines…)

Sensibilisation et communication

  • Savoir argumenter sur la démarche de performance énergétique auprès des différents acteurs en adaptant le message à l’auditoire.
  • S’assurer de l’adhésion des différents acteurs.
  • Proposer des actions de sensibilisation, de formation des personnels permettant d’améliorer la performance énergétique.
  • Informer l’ensemble du personnel par des supports de communication adaptés.

 

contenu réservé aux membres de l'ATEE. En savoir plus | Plan du site