Résultats de l'enquête "Management de l'énergie dans l'entreprise"

Supports de conférences biogaz et méthanisation

Les résultats de l’enquête, réalisée en avril 2014 auprès d'entreprises utilisatrices d'énergie, ont été présentés le 4 juin, dans le cadre du forum Energy Time Paris, en partenariat avec l'ATEE, l'AFNOR et DALKIA.
120 responsables (Energy manager ou personnes en charge de la prise de décisions en matière d’énergie) ont répondu au questionnaire largement diffusé.

Responsables énergie, qui êtes-vous?

L’enquête permet de cerner les caractéristiques de ceux qui aujourd’hui œuvrent dans cette fonction.

50% des sociétés ayant répondu ont un « responsable énergie », c’est-à-dire une fonction spécifiquement liée à la performance énergétique de l’entreprise.
Lorsqu'il existe, le responsable énergie est rattaché à une direction technique (à 40%), au directeur de site (26%) ou à la direction générale (11%).

A qui est rattaché le responsable énergie?

Autre point important, le responsable énergie doit croiser plusieurs compétences pour assurer la définition et l’optimisation des moyens à mettre en œuvre pour maintenir ou améliorer les performances énergétiques des utilités et process de son entreprise.

D’après les répondants à l’enquête, les compétences-clefs sont en priorité :
- la gestion de budget, le responsable énergie est un coordinateur à l’aise dans la gestion de projet ;
- avoir un bon bagage technique et des connaissances solides de l’environnement technologique ;
- pouvoir intégrer une vision stratégique afin d’anticiper l’évolution des marchés de l’énergie ;
- savoir conduire et diriger les équipes ;
- maîtriser les référentiels internationaux liés aux systèmes de management (ISO 50001, etc.).

Quelles sont les compétences nécessaires d'un responsable énergie?

Management de l’énergie : Ou en sont les entreprises ?

Sur le plan règlementaire et contractuel, les nouvelles problématiques auxquelles les entreprises font face (audit énergétique, ISO 50001, ouverture des marchés de l’énergie) incitent les responsables énergie à se faire accompagner. 27% des personnes ayant répondu ont l’intention de choisir un conseil spécialisé.

Quelles sont les actions d'efficacité énergétique prévues? (cadre réglementaire / Audit / Contratctuel)

En termes de Système de management de l’énergie, les entreprises optent avant tout pour des actions préparatoires :
- opérations de mesure et comptage des consommations (23%),
- mise en place d’indicateurs de performance énergétique (17%),
- établissement d’un profil des énergies consommées (17%),
- formation des opérateurs aux économies d’énergie (17%).

Seule une minorité souhaite mettre en œuvre une certification ISO 50001 (9%).

Quelles sont les actions d'efficacité énergétique prévues? (Dans le cadre du Système de Management de l'énergie)

Parmi les solutions technologiques visées en premier, c’est la modernisation des utilités et process fortement consommateurs qui s’impose (28%), avec une priorité affichée pour les technologies à haut rendement (variateurs de vitesse). La modernisation des éclairages est également largement plébiscitée (22%) grâce des temps de retour sur investissement rapides alors que les actions liées à la rénovation thermique des bâtiments (12%) et les énergies renouvelables (7%) restent peu envisagées.

Quelles sont les actions d'efficacité énergétique prévues? (investissements technologiques)

Enfin, il est à noter que tous les répondants appartenant à une entreprise de plus de 250 salariés sont concernées par l’obligation d’un audit énergétique mais que seulement 12% d’entre elles ont décidé de programmer cet audit !
Heureusement, 10% de tous les répondants ont affirmé que le recrutement d’un responsable énergie était prévu dans l’année qui vient. Petit à petit, c’est bien le seul moyen pour que le management de l’énergie devienne une réalité en entreprise.

Les enseignements clés de l’enquête

L’un des points essentiels de l’enquête consiste à prouver que la présence d’un responsable energie améliore considérablement la performance d’un Système de management de l’énergie (SMÉ). C’est bien là l’objectif majeur de sa fonction : déployer la politique énergétique de son entreprise grâce au pilotage d’un SMÉ.

Les réponses de l’enquête démontrent que les entreprises où il y a un responsable énergie sont quasiment deux fois plus nombreuses à bénéficier des caractéristiques d’un SMÉ, telles que  : pouvoir définir une situation de référence et des indicateurs de performances, établir un plan annuel d’actions d’économies d’énergie ou communiquer en interne sur les performances énergétiques. Ce sont là des jalons nécessaires à la baisse des consommations et donc de la facture énergie.

En matière d’investissement, dans les 12 prochains mois, un tiers des répondants déclarent vouloir investir autant que l’année passée et un autre tiers souhaite investir plus.
Les résultats sont d’ailleurs presque similaires quelle que soit la taille de l’entreprise ou la présence d’un Energy Manager. C’est vraiment le signe d’un intérêt pour la maîtrise de l’énergie.

Ci-dessous, les résultats détaillés de l'enquête à télécharger.

Fichiers à télécharger: 
contenu réservé aux membres de l'ATEE. En savoir plus | Plan du site