Energies renouvelables, promesses et réalités

Supports de conférences biogaz et méthanisation

Rubrique article:

Energies renouvelables, promesses et réalités

A la faveur du calme de l’été resurgissent certains sujets qui, dans l’effervescence des mois passés, étaient passés plus ou moins inaperçus. Les Plans nationaux d’action en faveur des énergies renouvelables (PNAE) par exemple. Celui de la France(1), communiqué à la Commission européenne fin août 2010, a fait l’objet d’une analyse – ainsi que ceux de cinq autres pays (Allemagne, Pays-Bas, Suède, République Tchèque et Autriche) – par la Green European Foundation(2).

L’étude du PNAE français a été réalisée par Marc Jedliczka, directeur général de l’association Hespul. Selon lui, les pouvoirs publics français, coincés entre les objectifs du Grenelle, la programmation pluriannuelle des investissements et le soutien au développement du nucléaire, ont délivré un document affichant des objectifs qui ne seront probablement pas atteint.

En effet, l’objectif global est de 23 % de sources renouvelables dans la consommation finale d’énergie (tous usages) en 2020, soit un passage de 16,1 Mtep en 2005 à 36,5 Mtep en 2020. Or, les politiques de soutien aux EnR et de maîtrise des consommations énergétiques actuellement mises en place ne lui semblent pas à même de l’atteindre

Fichier attachéTaille
471_sommaire.pdf472.78 Ko
Bon de commande24.5 Ko
© ATEE-ENERGIE PLUS - tous droits réservés
contenu réservé aux membres de l'ATEE. En savoir plus | Plan du site