France Energie Eolienne : si la tendance se poursuit, les objectifs de la PPE seront atteints

Supports de conférences biogaz et méthanisation

Rubrique article:

Entretien avec Pauline Lebertre, déléguée générale, et Pierre-Albert Langlois, responsable économie de FEE

France Énergie Éolienne (FEE) se félicite des dernières évolutions réglementaires positives pour la filière et de la tendance à l’accélération des raccordements depuis quelques années, que l’arrivée du nouvel exécutif ne devrait pas remettre en cause. Selon l’organisation, les objectifs de la PPE devraient être atteints, même si les délais pour mettre sur pied un projet éolien restent trop élevés en France.

L’arrêté tarifaire éolien 2017 et le cahier des charges des appels d’offres viennent d’être publiés. En êtes-vous satisfaits ?
Pauline Lebertre : C’est une très bonne nouvelle pour France Énergie Éolienne puisque nous avons un cadre économique et d’attribution cohérent pour le développement de la filière en France. Il est stable, défini, et clair. C’est un très bon signal car il apporte de la visibilité sur trois ans pour les développeurs. D’autant plus que la filière éolienne est sur une bonne dynamique. Depuis 2014, elle progresse régulièrement.

  • Qu’attendez-vous du nouveau gouvernement ?

P.L. : De la stabilité pour encourager les investissements. Nous espérons qu’il s’engage dans la poursuite de la transition énergétique dans la continuité de la LTECV. C’est ce que le président de la République, le Premier ministre et le ministre de la transition écologique et solidaire semblent vouloir poursuivre. Nous espérons que cela permettra de remplir les objectifs de la programmation pluriannuelle de l’énergie à l’horizon 2023.

  • Ces objectifs seront-ils atteints ?

(...)
 

Lire la suite dans ENERGIE PLUS 589 du 1er juillet 2017

© ATEE-ENERGIE PLUS - tous droits réservés
contenu réservé aux membres de l'ATEE. En savoir plus | Plan du site