PME gagnantes avec les économies d’énergie

Supports de conférences biogaz et méthanisation

Rubrique article:

Montrer que les PME peuvent engager des actions simples permettant des économies de matières et d’énergie : c’est le pari réussi de l’Ademe dans le cadre de son opération “Entreprises témoins”. Reste à faire connaître ces opportunités dans tous les secteurs d’activités.

L’Ademe avait été assez discrète sur le lancement d’une expérimentation il y a deux ans. Elle avait à l’époque lancé un appel à candidatures pour que des PME tentent des actions d’économies d’énergie et de matières après un audit. Mi-octobre, elle en a présenté les résultats de manière plus visible sous le nom “Entreprises témoins. Gaspillage évité = marge augmentée”, prônant la pédagogie par l’exemple comme elle l’a fait par le passé sur la seule réduction des déchets. Sur les 330 entreprises qui avaient postulé initialement, seules 49 ont été sélectionnées dans 11 régions. Leur tailles sont variées, majoritairement entre 20 et 100 salariés (52 %) puis entre 100 et 250 salariés (38 %), le reste étant entre 250 et 500 salariés.

En partenariat avec 10 organismes professionnels, l’Ademe a également pu s’assurer de la bonne représentativité des PME dans une dizaine de secteurs d’activités différents*. Ces 49 entreprises se sont vu offrir une prestation d’audit par un des trois bureaux d’études spécialisés choisi pour l’expérimentation (OID Consultants, BM engineering, Trinov). Un premier pré-diagnostic à distance était complété par une journée sur site de deux experts afin de réaliser un état des lieux et définir un plan d’actions spécifique. En moyenne, cette phase d’audit a coûté 5 000 euros par entreprise. Un prix entièrement pris en charge par l’Ademe et raisonnable pour identifier des actions simples à mettre en œuvre. On n’est donc pas dans un niveau de détail comme peut l’être l’audit énergétique obligatoire des plus grandes entreprises.

Des temps de retours rapides
Dans un deuxième temps, les PME ont été suivies pendant un an pour le déploiement des plans d’actions. Un contact mensuel avec les experts a permis de s’assurer des mises en œuvre concrètes à l’issue desquelles, en troisième partie de l’opération, un bilan de trois mois a été effectué. En effet, en contrepartie du financement de l’audit et du suivi, l’Ademe a pu récupérer les données sur les économies d’énergie et de matières des entreprises. «Ces résultats montrent que des actions simples et rentables peuvent être mises en place avec des temps de retour immédiats pour 23 % d’entre elles et inférieurs à un an dans 78 % des cas, souligne Pierre Galio, chef du service Consommation et prévention à la direction Économie circulaire et déchets de l’Ademe. Ainsi, les 275 actions mises en œuvre par les 49 PME permettent d’économiser annuellement 3 millions d’euros et évitent l’émission de 9 000 tCO2eq.» 

(...)

Lire la suite dans Energie Plus 575 du 15 novembre 2016

© ATEE-ENERGIE PLUS - tous droits réservés
contenu réservé aux membres de l'ATEE. En savoir plus | Plan du site