Écoconception : la loi de l’évolution

Supports de conférences biogaz et méthanisation

Rubrique article:

Impulsée par l’Union européenne depuis sept ans, la directive Ecodesign poursuit son déploiement et arrive à un tournant : d’abord focalisée sur les composants, elle devrait progressivement s’étendre aux systèmes afin de rester efficace.

Cela fait sept ans que la directive Ecodesign se déploie afin de faire monter en gamme les équipements consommateurs d'énergie. S'inscrivant dans l'objectif communautaire d'efficacité – réduire la consommation énergétique globale de 20 % par rapport à 2008, année de référence – la Directive ErP (Energy related Product), autrefois dénommée directive EuP (Energy using Product), continue d'étendre son champ d'action à différents types de produits et d'équipements. Cette modification d'appellation visait à étendre la notion d'efficacité énergétique à l'ensemble du cycle de vie des produits. Pour le grand public, l’application de cette directive, pourtant en prise avec un sujet clé (les économies d’énergie) et à l’impact potentiel considérable (l’objectif global à atteindre d’ici à 2020 se porte à 760 TWh/an), se fait de manière silencieuse, une bonne part des produits visés par la directive n'étant pas directement accessibles aux consommateurs finaux.

(...)

Lire la suite dans Energie Plus 562 du 15 mars 2016

© ATEE-ENERGIE PLUS - tous droits réservés
contenu réservé aux membres de l'ATEE. En savoir plus | Plan du site