Résultat d'une étude de l'ADEME : de la biomasse en masse

Supports de conférences biogaz et méthanisation

Rubrique article:

L’Ademe publie une étude d’évaluation des disponibilités en biomasse forestière en France à l’horizon 2035. Elle estime les volumes de bois exploitables à cette échéance, pour l’énergie et la construction. Les auteurs concluent que les forêts hexagonales sont prêtes pour un développement de ces filières, mais qu’il faudra faire des efforts. La récolte des rémanents pourrait apporter une réponse à cet enjeu.

Le gouvernement semble vouloir compter sur le bois-énergie. Le 22 février dernier, la reconduction pour la deuxième année consécutive de Dynamic Bois a été confirmée par le ministère de l’Environnement. Ce nouvel appel à manifestation d’intérêt (AMI) doit permettre d’utiliser la ressource forestière de mauvaise qualité comme bois-énergie et de la remplacer par des espèces plus nobles. Lors de sa précédente édition, 30 millions d’euros d’aides ont été accordés à 24 porteurs de projets. En 2016, 20 M€ sont mobilisés. La volonté de développer cette filière est-elle soutenable pour la forêt française ? Selon l’Ademe, oui.

Dans son étude “Disponibilités forestières pour l’énergie et les matériaux à l’horizon 2035” menée en partenariat avec l’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN) et l’Institut technologique FCBA, l’agence le confirme. Y compris si la demande croît beaucoup… Néanmoins, si la ressource est considérée comme abondante, sa mobilisation risque de poser problème...

(...)

Lire la suite dans Energie Plus 562 du 15 mars 2016

© ATEE-ENERGIE PLUS - tous droits réservés
contenu réservé aux membres de l'ATEE. En savoir plus | Plan du site