Aviation : des réacteurs plus performants grâce aux composites

Supports de conférences biogaz et méthanisation

Rubrique article:

Le réacteur LEAP, fruit de ruptures technologiques qui en font une référence sur le marché par ses performances, son respect de l'environnement et ses coûts restreints, sera mis en service sur le premier A320neo en fin d'année. Mais, à l'horizon 2030, c'est “l'open rotor” qui préfigure la motorisation des prochaines générations d'avions.

Philippe Peticolin, nouveau directeur général de Safran peut être satisfait du LEAP (Leading Edge Aviation Propulsion). Successeur des réacteurs CFM 56, moteur le plus fourni au monde pour avions monocouloir, il est d'ores-et-déjà le réacteur en développement le plus vendu de l'histoire de l'aéronautique avec plus de 9 500 commandes ou intentions de commandes à l'issue du salon aéronautique du Bourget. Côté programme d’essais, l’A320neo équipé du LEAP a déjà réalisé 19 sorties et près de 70 heures de vol depuis son premier décollage en mai dernier.
“Best seller” du marché de la nouvelle génération des réacteurs d'avions, commercialisé par CFM International (Joint Venture 50/50 entre le français Snecma et l'américain General Electric), le LEAP intègre des technologies de pointe qui réduisent de 15 % sa consommation de kérosène et ses émissions de CO2 ainsi que de moitié ses émissions de NOx par rapport au CFM56 qu'il remplace.

(...)

Lire la suite dans Energie Plus 550 du 15 juillet 2015

© ATEE-ENERGIE PLUS - tous droits réservés
contenu réservé aux membres de l'ATEE. En savoir plus | Plan du site