L’efficacité énergétique mondiale auscultée par l’Ademe

Supports de conférences biogaz et méthanisation

Rubrique article:

À l’occasion du 22e congrès mondial pour l’énergie, l’Ademe révélait sa 8e étude sur l’efficacité énergétique dans le monde, le 8 octobre 2013. François Moisan, directeur stratégique de l’agence, et Didier Bosseboeuf, expert senior chargé de l’étude, livrent leurs réflexions sur ce rapport complet.

Autrefois dédaignée par les gouvernements, l’efficacité énergétique est aujourd’hui considérée comme une nécessité par les décideurs. Bon an, mal an, la France développe un panel d’actions autour de ce concept. Mais ailleurs, quelles stratégies ont-été adoptées ? Les autres pays ont-ils aussi des “A+++ˮ collés sur leurs réfrigérateurs ? Pour les plus curieux, des études existent sur la diversité des politiques énergétiques. Et celles de l’Ademe sont à la pointe.

Du 13 au 17 octobre 2013, se déroulait à Daegu (Corée du sud), le 22e Congrès mondial pour l’énergie. À cette occasion, l’agence française a publié un conséquent rapport sur l’efficacité énergétique dans le monde. «C’est notre 8e étude en collaboration avec le Conseil mondial de l’énergie (CME). L’édition de 2010 a été téléchargée plus de 100 000 fois sur le site du CME.», confie François Moisan, directeur stratégique de l’Ademe.
L’entreprise est ambitieuse : 80 pays ont été analysés à partir de 50 critères d’efficacité énergétique. «Nos données sont variées, nous avons pris en compte des indicateurs généraux comme l’intensité énergétique ou les consommations spécifiques à chaque secteur. Mais aussi la diffusion des technologies propres à l’efficacité énergétique», détaille Didier Bosseboeuf, expert senior au service observatoire, économie, évaluation de l’Ademe et chargé de l’étude. Pour un pays, l’intensité énergétique est l’énergie nécessaire pour produire 1 dollar de PIB. Depuis 1990, elle diminuait de 1 à 2 % par an au niveau mondial. Cependant à partir de 2008, la moyenne tombe à 0,6 % par an. La faute au contexte économique.
(…)


Lire la suite dans Energie Plus n°514 du 1er novembre 2013


© ATEE-ENERGIE PLUS - tous droits réservés
contenu réservé aux membres de l'ATEE. En savoir plus | Plan du site