380 Md€ par an de valeur nouvelle pour les énergéticiens grâce à la transition énergétique

Supports de conférences biogaz et méthanisation

Rubrique article:

Selon un rapport d’Accenture et du CDP (Low-carbon, high stakes), l’évolution vers un système énergétique plus efficace et moins carboné pourrait créer entre 245 et 380 milliards d’euros par an de valeur nouvelle d’ici 2030. Les auteurs ont identifié six nouvelles niches susceptibles de créer cette valeur. Entre 135 et 225 Md€ par an proviendraient d’économie, tandis que les revenus générés par ces nouvelles filières pourraient atteindre des sommes comprises entre 110 et 155 Md€. La plus importante opportunité de valeur serait due au développement de la production d’énergie à faible émission de carbone (entre 100 et 160 Md€ par an). Les pertes liées à la mutation des fossiles aux énergies propres seraient largement compensées par les revenus issus de l’électricité d’origine renouvelable. Autre filière créatrice de valeur, la demande en matière d’efficacité énergétique : elle pourrait générer de 65 à 80 Md€. Les opérateurs pourraient compenser les pertes liées à une consommation plus basse en proposant des produits et services en rapport avec la maitrise de l’énergie. Toujours dans le domaine des économies d’énergie, l’efficacité énergétique dans la production devrait créer de 35 à 55 Md€ de valeur. Un total consécutif à des économies opérationnelles, mais aussi à la réduction des coûts d’émissions de CO2.

La même somme serait générée grâce à une gestion plus flexible du système énergétique, en particulier grâce au stockage d’électricité : ces technologies permettraient de réduire le coût de fonctionnement et d’ajustement des réseaux. Deux autres secteurs devraient créer de la valeur de façon plus modeste. La distribution locale d’énergie (photovoltaïque, smart grids, échange d’énergie renouvelable entre consommateurs etc.) pourrait rapporter un montant évalué de 10 à 20 Md€. Enfin les technologies de filtrage et de recyclage du carbone représenteraient un potentiel de 10 Md€. Cependant, les rédacteurs reconnaissent que le secteur de l’énergie devra se transformer en profondeur s’il veut profiter de ces opportunités. Pour y parvenir, Accenture Strategy recommande à la filière de découpler les revenus de la production d’électricité de ceux des volumes des ventes, de se séparer des activités non stratégiques et d’engager des partenariats inter-industries.

© ATEE-ENERGIE PLUS - tous droits réservés
contenu réservé aux membres de l'ATEE. En savoir plus | Plan du site