La Franche-Comté imagine 50 0001 raisons de manager votre énergie

Supports de conférences biogaz et méthanisation

Rubrique article:

Par le bouche à oreille, l’ISO 50 001 commence à intéresser un certain nombre d’industriels, mais comment s’y prendre ? Pour simplifier la démarche, la Chambre de commerce et d’industrie de Franche-Comté assiste 12 entreprises dans la création d’un système de management de l’énergie.

Alors que l’État tardait à révéler les modalités des audits énergétiques obligatoires, ses institutions ne restaient pas inactives. La Chambre de commerce et d’industrie (CCI) de Franche-Comté a ainsi lancé en avril dernier l’opération “50 001 raisons de manager votre énergieˮ. Douze sites industriels de la région reçoivent un accompagnement technique pour constituer un système de management de l’énergie. À l’issue de cette démarche, ils seront normalement prêts pour un audit de certification ISO 50 001. Ce projet s’inscrit dans un programme bien plus large intitulé “Perdez vos kW superflusˮ. Engagé depuis 2010, il vise à sensibiliser le secteur secondaire à l’efficacité énergétique, grâce notamment à des réunions d’informations. «Le territoire compte de nombreuses industries. Nous avons donc l’habitude de travailler avec eux. L’été dernier, des entreprises nous ont fait part de leurs interrogations sur les futurs audits énergétiques», explique Solène Guillet, chargée de mission environnement-énergie au sein de la CCI Franche-Comté.


Confronté à cette demande, l’organisme a réfléchi à une démarche collective, inspirée d’actions conduites par les CCI Rhône-Alpes, Alsace et Normandie. Les participants ont débuté avec deux jours de formation consacrés à la planification énergétique. Ils reviendront pour 4 ateliers d’échanges autour de leurs progrès. Paule Nusa, experte en énergie de l’Afnor, animera les rassemblements. « Ils pourront comparer leurs approches, et échanger des conseils. Je les attends dès la prochaine réunion avec la feuille de route », assure-t-elle. À ce contenu collectif s’ajoute 12 journées de suivis individuels par un binôme composé d’un expert qualité et d’un énergéticien. En effet, constituer un système de management de l’énergie exige aussi bien des compétences techniques qu’une certaine expérience des normes. Si l’objectif premier reste la création une dynamique régionale autour de l’ISO 50 001, la CCI espère aussi susciter l’intérêt des bureaux de conseils. « Contrairement à l’Alsace, la Franche-Comté manque encore de spécialistes en efficacité énergétique appliqué à l’industrie », déplore Solène Guillet.

La variété au rendez-vous
(...)

Lire la suite dans Energie Plus n°529 du 1er juillet 2014

 

© ATEE-ENERGIE PLUS - tous droits réservés
contenu réservé aux membres de l'ATEE. En savoir plus | Plan du site