Produire de l’électricité ou remplacer le chauffage électrique par la chaleur d’un réseau ?

Supports de conférences biogaz et méthanisation

Rubrique article:

Tribune : Serge Defaye et Marc Maindrault de Débat/Best énergies donnent toutes les clés et les leviers techniques et économiques pour remplacer le chauffage électrique par un réseau de chaleur dans l’habitat collectif.

Par rapport à d’autres énergies renouvelables, le bois-énergie est en capacité de produire de l’électricité et/ou de la chaleur, notamment pour des immeubles collectifs via un réseau de chaleur. Les ressources en biomasse ligneuse ne sont pas illimitées. Les financements publics et privés pour des investissements dans les outils de production/distribution d’énergies renouvelables non plus. Ainsi, est-il opportun d’évaluer l’option qui comporte le plus d’atouts énergétiques (et environnementaux) correspondant le mieux à un optimum économique (et social) : produire de l’électricité à partir du bois-énergie pour la transformer ensuite (au moins en partie) en chaleur par eff et Joule ; mettre en place des chaufferies bois à eau chaude, pour livrer directement la chaleur en pied d’immeubles puis dans les appartements en substitution du chauffage électrique. Le résultat de ces deux options est strictement le même : produire ou économiser la même quantité d’énergie électrique grâce à de la biomasse. Mais les itinéraires énergétiques et les coûts attachés à ces derniers s’imputent économiquement très différemment tout au long du process qui va de la source à l’usage final. 

 

  • La lancinante question du chauffage électrique

 

Rappelons tout d’abord que le chauffage électrique est une “particularité française”, dénoncé en son temps par un éminent membre du Corps des mines. Le chauffage électrique s’est fortement développé entre 1970 et le début  des années 2000. On observe certes un fort ralentissement du chauff age électrique depuis la mise en place de la réglementation thermique 2012.
(...)

  • La problématique de la production d’électricité à partir de la biomasse

(...)

  • Les conditions du passage du “tout électrique” au chauffage à eau chaude

(...)

  • Étude comparative : scénario de calage et deux variantes

(...)

Quel bilan économique pour les pouvoirs publics et les occupants d’appartements ?
(...)

Lire la suite dans Energie Plus 594 du 1er novembre 2017

 

 

© ATEE-ENERGIE PLUS - tous droits réservés
contenu réservé aux membres de l'ATEE. En savoir plus | Plan du site