Le Plan Bâtiment Durable plébiscite les réseaux de chaleur

Supports de conférences biogaz et méthanisation

Rubrique article:

Le Plan Bâtiment Durable vient de publier un rapport sur les Voies de progrès pour le développement des réseaux de chaleur et de froid.

En écho au chantier lancé par le Plan dès 2010 sur les logements sociaux publics, ce document contient 34 propositions sur les actions à mener, les modes de financement à installer et les évolutions réglementaires à mettre en œuvre.

Elaboré par Pascal Jean, président de Mutek Conseils, le rapport fait d’abord le constat que les réseaux d’énergie sont intégrés dans les grands objectifs nationaux : il est prévu qu’ils portent un quart de l’effort national de production de chaleur et de froid renouvelables d’ici 2020, et qu’ils multiplient par cinq les énergies renouvelables et de récupération (Enr&R) qu’ils délivrent d’ici 2030. Redynamisés par le Fonds Chaleur lancé en 2009, les réseaux de chaleur ne couvrent tout de même que 7 % des besoins de la population. Globalement, à part quelques cas, les réseaux fournissent une chaleur à un prix compétitif.

Pour améliorer la position des réseaux dans l’offre énergétique, le rapport préconise tout d’abord d’en améliorer la connaissance. L’enquête statistique nationale annuelle du SNCU mériterait à ce titre d’être modifiée et complétée. Il propose ensuite d’améliorer la compétitivité économique des réseaux via des audits par des professionnels agréés, et la réalisation de travaux d’amélioration financés par le Fonds Chaleur. Il recommande également d’identifier et qualifier les acteurs en charge de la conception, de l’exploitation et de la maintenance. Un système de certifications professionnelles pourrait être mis en place pour répondre à cet enjeu, ouvrant droit à l’octroi de subventions. Enfin, le rapport mentionne le besoin d’augmenter le nombre d’usagers raccordés à un réseau existant lorsqu’il utilise en majorité des EnR&R. Des aides appropriées ainsi qu’un fonds de garantie pour maintenir l’avantage économique des projets face aux aléas sur les marchés (prix des énergies fossiles bas) devraient être envisagés.

 

© ATEE-ENERGIE PLUS - tous droits réservés
contenu réservé aux membres de l'ATEE. En savoir plus | Plan du site