Solaire photovoltaïque : comment améliorer les schémas régionaux de raccordement ?

Supports de conférences biogaz et méthanisation

Rubrique article:

Les acteurs de la filière solaire photovoltaïque se sont retrouvés le 10 juillet 2013 lors d’un colloque consacré à l’intégration de cette énergie dans le réseau électrique français. L’occasion pour les professionnels de revenir sur les modalités de mise en œuvre des schémas régionaux de raccordement au réseau des énergies renouvelables (S3REnR) dont les résultats ne sont pas ceux qui étaient escomptés.

Les S3REnR sont reconnus par les professionnels comme un outil intéressant pour planifier et aider le développement des EnR : ils permettent une gouvernance partagée de l’évolution des réseaux et de l’intégration des renouvelables, la création de capacités nouvelles réservées avec une mise en service programmée et la mutualisation des investissements. Mais les modalités de mise en œuvre de ces principes font l’objet de critiques notamment de la part de la filière du solaire photovoltaïque, qui estime qu’elles créent plus d’entraves au déploiement du solaire que de facilités. Entreprises et organisations étaient réunies mi-juillet lors d’un colloque du syndicat des professionnels de l’énergie solaire Enerplan, “Faciliter l’intégration du photovoltaïque à grande échelle dans le réseau électrique françaisˮ, et une table ronde a permis aux producteurs de faire part des évolutions attendues pour ces schémas devant les gestionnaires de réseau électrique (RTE et ERDF) et la Direction générale de l’énergie et du climat (DGEC).
(…)

Lire la suite dans Energie Plus n°511 du 15 septembre 2013

© ATEE-ENERGIE PLUS - tous droits réservés
contenu réservé aux membres de l'ATEE. En savoir plus | Plan du site