L’Europe en réseaux de Michel Derdevet

Supports de conférences biogaz et méthanisation

Rubrique article:

À la demande de François Hollande, Michel Derdevet a remis un rapport sur les réseaux en Europe. Douze propositions en ressortent pour les faire évoluer.

À la demande de François Hollande, le secrétaire général d’ERDF Michel Derdevet a remis un rapport à l’Élysée sur les réseaux d’énergie européens. La lettre de mission de la Présidence souhaitait des «pistes concrètes de renforcement des coopérations économiques et industrielles, notamment au sein du partenariat franco-allemand». Ayant audité plus de 75 personnalités dans toute l’Europe, Michel Derdevet fait une analyse assez large de la situation, même si elle est parfois plus argumentée sur la partie des réseaux électriques que sur le gaz.

Le constat de base est assez connu : une Europe d’après-guerre qui s’est reconstruite avec une logique arborescente des réseaux ; des gestionnaires qui ont la responsabilité de la stabilité et de la sécurité du système ; un foisonnement et des interconnexions réduisant les coûts de production ; une libéralisation des marchés de l’énergie consacrant l’accès non discriminatoire aux réseaux et l’indépendance des gestionnaires ; des bourses de l’énergie permettant petit à petit de mettre en place des marchés unifiés (17 pays pour l’électricité). Mais le nombre et la diversité des gestionnaires de réseaux laissent peu de place à une approche industrielle commune. Pourtant, le contexte depuis 2010 (insuffisante cohérence des signaux de prix pour orienter les investissements, risque d’une dégradation de la qualité des services énergétiques, etc.) appelle à revoir l’architecture des réseaux, dans le cadre de la transition énergétique.

Un mur d’investissements

(...)

Lire la suite dans Energie Plus 542 du 15 mars 2015

© ATEE-ENERGIE PLUS - tous droits réservés
contenu réservé aux membres de l'ATEE. En savoir plus | Plan du site