Certification ISO 50001 : trois industriels témoignent

Supports de conférences biogaz et méthanisation

Rubrique article:

Via la mise en place d'un système de management de l'énergie, la norme ISO 50001 vise à orienter les entreprises, quelles que soient leurs compétences et leur taille, dans leur démarche de réduction de consommation énergétique.

Les industriels, aux processus de production parfois énergivores, ont tout intérêt à s'engager dans une certification ISO 50001 s'ils veulent développer une stratégie innovante d'efficacité énergétique grâce, notamment, au mécanisme d'amélioration continue.

ENERGIE PLUS présente les exemples de trois industriels aux profils différents, accompagnés par l’Afnor.

TIP, petite entreprise française spécialisée dans le transfert industriel et publicitaire, a eu la volonté il y a quelques années d'effectuer un diagnostic énergétique en visant l’amélioration de ses consommations. Elle a alors fait appel à la Chambre de commerce et d'industrie (CCI) de l'Ain pour la réalisation du diagnostic sur l'une de ses filiales située dans la région, TIP Beyno (les deux autres structures de TIP se situant en Vendée). Par la suite, la CCI Rhône-Alpes a lancé en février 2013, une opération collective baptisée Optim'Énergie (voir Énergie Plus n°398), afin d'amener des entreprises volontaires vers une démarche de certification ISO 50001. « À l'époque, nous étions déjà certifiés ISO 9001 depuis 1996 et ISO 14001 depuis 2008», souligne Olivier Menuet, responsable énergies de TIP. Les huit entreprises sélectionnées pour l'opération collective ont été accompagnées par autant de bureaux d'études pour leur revue énergétique et pour toute la réalisation technique. C'est cet accompagnement qui a permis à TIP Beyno de mener à bien cette revue énergétique, grâce aux compétences et aux ressources apportées par le bureau d'études, et que l'industriel ne possédait pas. TIP Beyno traitait en parallèle le système documentaire du volet management, un système déjà principalement existant grâce à la précédente certification ISO 14001. « Pour une petite structure comme la nôtre – une quinzaine de salariés chez TIP Beyno – l'aide de la CCI et de l'Ademe, via leur financement et leur apport logistique, a été déterminant dans la mise en place de cette certification », appuie Olivier Menuet...

(...)

Lire la suite dans Energie Plus 542 du 15 mars 2015

© ATEE-ENERGIE PLUS - tous droits réservés
contenu réservé aux membres de l'ATEE. En savoir plus | Plan du site