RTE annonce une hausse de la consommation électrique et de la production d’EnR en 2015

Supports de conférences biogaz et méthanisation

Rubrique article:

La consommation électrique française a progressé en 2015. Mais très peu… Avec une augmentation de 0,5 % après correction des aléas climatiques, RTE démontre pourtant un léger rebond de l’économie.

La consommation a en effet été portée par des industries comme l’automobile ou la métallurgie (+5 %) mais aussi des PME/PMI (+0,6 %). La consommation brute a de son côté augmenté de 2,2 %, mais a connu de fortes variations dans l’année. L’épisode de canicule du mois de juillet a entrainé une hausse de la demande de 2 % par rapport à l’année précédente tandis que le mois de décembre, anormalement doux avec des températures supérieures de 3°C aux moyennes de saisons, a connu une baisse de 10 %. Pour soutenir la demande, la France ne compte plus sur le charbon.

En cette année de Cop 21, de nouvelles normes environnementales sont entrées en vigueur, entrainant la fermeture de six centrales thermiques de 250 MW. Cela a divisé les capacités de production au charbon par trois. Parallèlement, la transition énergétique se poursuit : la production d’énergie éolienne a augmenté de 23 % (21,1 TWh) grâce à un parc qui atteint 10 312 MW (+999 MW) alors que le solaire a connu une hausse de 25 %. Elle compte à présent un parc de 6 191 MW (+895 MW). Le 9 mai, 34 % de la consommation de l’Hexagone a été fournie par les EnR. Pour les intégrer au mieux et sécuriser l’approvisionnement, le gestionnaire de réseaux a investi 1,4 Md€ en 2015, soit 28 M€ de plus qu’en 2014.

© ATEE-ENERGIE PLUS - tous droits réservés
contenu réservé aux membres de l'ATEE. En savoir plus | Plan du site