Air liquide teste la cryogénie du CO2

Supports de conférences biogaz et méthanisation

Rubrique article:

Air Liquide a inauguré une installation industrielle de captage de CO2 par cryogénie. Baptisée CryoCap™, elle fonctionne sur un site de production d’hydrogène par reformage du gaz naturel implanté à Notre-Dame-de-Gravenchon (76). L’unité présente une capacité de captage annuelle de 100 000 tonnes de CO2.

Malgré des coûts importants, un prix du CO2 très bas et des interrogations persistantes sur leur pertinence environnementale (voir Énergie Plus n°549), certains projets de captage de CO2 finissent par aboutir. C’est le cas de CryoCap™, développé pendant dix ans par les équipes R&D et Ingénierie & Construction d’Air Liquide. Sur la raffinerie de Port-Jérôme, l’industriel produit de l’hydrogène par reformage de gaz naturel depuis 2005 pour son voisin, le pétrolier américain Esso Raffinage SAF (groupe ExxonMobil), qui en utilise 50 000 Nm3/h pour réduire la teneur en soufre de ses hydrocarbures. Ce procédé rejette de grosses quantités de CO2 : 300 000 tonnes sont émises chaque année sur ce site. Pour le capturer, «Air Liquide a mis au point la première technologie de captage par le froid», se félicite Karine Boissy-Rousseau, directrice de l’activité grande industrie France de la multinationale.

(...)

Lire la suite dans Energie Plus 556 du 1er décembre 2015

© ATEE-ENERGIE PLUS - tous droits réservés
contenu réservé aux membres de l'ATEE. En savoir plus | Plan du site