Dans la consommation des logements neufs, la part de l’électricité est toujours majoritaire

Supports de conférences biogaz et méthanisation

Rubrique article:

Une analyse de l’impact de la réglementation thermique 2012 sur les consommations d’énergie dans les logements neufs a été conduite par l’association Coénove, selon une approche "tous usages".

Publiée le 2 septembre, l’étude met en valeur trois conclusions. Les usages "non réglementés", tels que la cuisson, l’électro-ménager, l’audiovisuel, etc., sont désormais plus gourmands en énergie que les 5 usages réglementés de la RT 2012 (chauffage, eau chaude sanitaire, refroidissement, éclairage, auxiliaires). En effet, les premiers représentent aujourd’hui 70 kWh/an de la consommation des logements neufs (individuels et collectifs), tandis que les seconds représentent entre 50 et 57,5 kWh/an.

Par ailleurs, la part de l’électricité demeure majoritaire : selon l’analyse, la consommation énergétique de ces logements est constituée à 75 % d’électricité, 19% de gaz naturel et 6 % de bois, fioul ou réseau de chaleur. Ceci s’expliquerait par le poids croissant des usages spécifiques de l’électricité.

Enfin, l’étude souligne la complémentarité des énergies de chauffage, qui se rééquilibrent entre électricité (particulièrement présente pour l’ECS), gaz (majoritaire pour le chauffage) et bois, et y voit une évolution souhaitable compte tenu du besoin de limiter les pointes électriques liées au chauffage en hiver.

L’étude sera publiée très prochainement sur le site internet de Coénove, www.coenove.fr

 

© ATEE-ENERGIE PLUS - tous droits réservés
contenu réservé aux membres de l'ATEE. En savoir plus | Plan du site