Edito : Médiateur national de l'énergie, un rôle d’importance

Supports de conférences biogaz et méthanisation

Rubrique article:

Edito du rédacteur en chef : Médiateur national de l'énergie, un rôle d’importance.

Le médiateur national de l’énergie a fêté ses 10 ans fin 2016. La création de cette fonction a été – et est toujours – requise par le besoin de voir les fournisseurs d’énergie et les gestionnaires de réseaux de distribution améliorer leurs relations avec leurs clients. Les évolutions dues à l’ouverture des marchés, la multiplicité des offres de fourniture, le périmètre d’action des GRD, les changements sur l’attribution des tarifs sociaux, etc. sont autant de points sur lesquels le manque d’information, les mauvaises habitudes, voire les comportements douteux obligent le médiateur à enquêter et émettre des recommandations. Ces dernières ne sont pas contraignantes mais sont généralement suivies à plus de 80 %. Bien souvent, elles résultent de litiges entre opérateurs et consommateurs, résolus à l’amiable (voir sur www.energie-mediateur.fr).

Le médiateur actuel, jusqu’en 2019, est Jean Gaubert. Il exerce son activité d’information (récemment sur l’intérêt des compteurs communicants pour avoir des factures basée sur la consommation réelle, ce qui évite des litiges) mais aussi d’alerte (une fraude de démarchage téléphonique au nom du médiateur a été détectée alors que ce dernier n’utilise pas ce genre de techniques). Mais il pointe aussi les défis à venir : nommer un fournisseur de dernier recours via un service universel de l’électricité (assuré par le GRD), définir une performance énergétique minimum pour les logements en location, généraliser le chèque-énergie. Il souhaite aussi que son champ de compétences soit étendu aux litiges des producteurs d’énergie. Dans un monde plus complexe, aux limites parfois incertaines, le rôle du médiateur devrait à juste titre devenir plus important, tout comme d’ailleurs ceux du régulateur et des autorités de sûreté, pour que la société française s’assure d’avoir des tiers indépendants et impartiaux. 

Article paru dans Energie Plus 581 du 1er mars 2017

© ATEE-ENERGIE PLUS - tous droits réservés
contenu réservé aux membres de l'ATEE. En savoir plus | Plan du site