Les locomotives passent, Hesop récupère

Supports de conférences biogaz et méthanisation

Rubrique article:

Le fait n’est pas assez connu, mais les trains dissipent de l’énergie électrique à chaque freinage. Avec l’harmonic and energy saving optimiser (Hesop), Alstom Transport se fait fort de recycler cette énergie dans son intégralité.

Un train, roulant à grande vitesse, s’approchait d’une gare. Le conducteur s’en aperçut et, respectant les consignes, braqua. Le train, ralentissant, généra de l’électricité. Le courant se dissipa dans les résistances, et fut perdu. La conclusion de la fable serait sans doute bien différente avec l’Hesop (harmonic and energy saving optimiser) d’Alstom Transport. Conçue pour les réseaux ferrés, cette sous-station réversible récupère de l’énergie libérée lors du freinage d’une rame, et la redistribue selon les besoins. Le groupe se prépare au lancement de sa première installation commerciale de ce type : « Un premier Hesop sera mis en service en juin 2014 dans le métro londonien. Cependant, la ligne 1 du tramway parisien accueille un dispositif pilote depuis juillet 2011, à la station Pablo Picasso. Il complète huit sous-stations classiques », rappelle Christine Darragon, responsable du produit au sein d’Alstom Transport.

(...)

Lire la suite dans Energie PLus n°524 du 15 avril 2014

© ATEE-ENERGIE PLUS - tous droits réservés
contenu réservé aux membres de l'ATEE. En savoir plus | Plan du site