Nouvel appel d’offres pour les cogénérations biomasse

Supports de conférences biogaz et méthanisation

Rubrique article:

Après 6 ans d’attente, un nouvel appel d’offres pour des cogénérations biomasse a vu le jour en février dernier. Il est notamment plus encadré que les précédents pour éviter de faire émerger de trop gros projets, tout en se basant sur le mécanisme de complément de rémunération.

Dans la filière bois-énergie, on peut considérer qu’à un bout du spectre il y a les “petits” appareils de chauffage au bois pour les particuliers. Ceux-ci plafonnent toujours à 7 millions de ménages équipés mais l’objectif est de porter ce chiffre à 9 millions. La modernisation de ces appareils via le label Flamme verte est largement soutenue par l’Ademe et le SER, sans compter l’appui financier du crédit d’impôt de 30 % et de certaines collectivités par un fonds Air-bois (dans la vallée de l’Arve en Haute-Savoie, dans trois territoires isérois et tout récemment en Île-de-France). Très bien.

À l’autre bout du spectre, on trouve les “grosses” unités de cogénération biomasse. Elles ont commencé à voir le jour avec le lancement d’appels d’offres par la CRE en 2004, 2007, 2009 et 2010. Des nombreux projets sélectionnés lors des deux premiers appels d’offres (36), moins d’une dizaine avait vu le jour (voir Énergie Plus n°389, 476, 494 et 514) à cause d’équilibres économiques peu évidents et de difficultés sur la sécurisation de l’approvisionnement. Plus prudents ensuite, les porteurs de projets avaient revu à la hausse le prix de l’électricité injectée contractuellement par ces cogénérations : les moyennes pondérées des projets retenus étaient de 86 €/MWh pour le premier appel d’offres, de 145 €/MWh pour le troisième et de 130 €/MWh pour le quatrième dont les résultats avaient été donnés en 2011...

  • Conditions de l’appel d’offres

(...)

  • Intérêt du complément de rémunération

(...)

Lire la suite dans Energie Plus 570 du 15 juillet 2016
 

© ATEE-ENERGIE PLUS - tous droits réservés
contenu réservé aux membres de l'ATEE. En savoir plus | Plan du site