Le plan climat se dessine : les quatre premières mesures

Supports de conférences biogaz et méthanisation

Rubrique article:

Le ministère de la Transition écologique et solidaire a dévoilé quatre premières mesures visant à mettre en œuvre le plan climat du gouvernement et qui entreront en application au 1er janvier prochain. Par ailleurs, le projet de loi de finance 2018 prévoit une fiscalité écologique plus ambitieuse. Des progrès, mais pas suffisants selon les ONG.

Après les annonces faites lors de la présentation de son plan climat qui prévoit d’atteindre la neutralité carbone dès 2050 (voir Energie Plus n°590), Nicolas Hulot a détaillé quatre mesures concrètes qui entreront en application dès 2018. Prime à la casse étendue, chèque-énergie, crédit d’impôt transformé en prime et aide pour le remplacement de chaudières fioul sont les premières mesures du plan dévoilé le 6 juillet dernier pour mettre en œuvre l’Accord de Paris. Si elles vont dans le bon sens, beaucoup d’acteurs de la transition écologique attendent plus.

  • Des mesures pour réduire les consommations d’énergie et la précarité

Trois des quatre mesures proposées par le ministre vont dans le sens des économies d’énergie, mais aussi de la lutte contre la pollution atmosphérique. Une nouvelle prime à la conversion des véhicules entrera en vigueur en janvier. Elle vise à accélérer la mise à la casse des véhicules les plus anciens en aidant les Français, notamment les ménages non imposables, à acheter un véhicule neuf ou d’occasion moins polluants. Depuis sa mise en place en avril 2015, ce système a permis de mettre au rebut près de 19 000 véhicules diesel, remplacés à 95 % par des électriques. En 2018, ceux qui souhaiteront passer à l’électrique ou à une voiture neuve ou d’occasion émettant moins de 130 gCO2/km, pourront obtenir une aide. Elle bénéficiera aux propriétaires de véhicules essence immatriculés avant 1997. Concernant les diesels, cette mesure sera étendue aux modèles mis en circulation avant 2001, et jusqu’à 2006 pour les ménages non imposables qui achètent une voiture neuve ou d’occasion plus récente et affichant une vignette Crit’air 0, 1 ou 2. La nouvelle prime est doublée pour les ménages non imposables - elle passe à 2 000 € - et est généralisée à hauteur de 1 000 € pour tous. Par ailleurs, le Gouvernement a maintenu les bonus pour les véhicules électriques à 6 000 €...

(...)

Lire la suite dans Energie Plus 593 du 15 octobre 2017

© ATEE-ENERGIE PLUS - tous droits réservés
contenu réservé aux membres de l'ATEE. En savoir plus | Plan du site