La vision du dispositif des CEE de Naïma Idir, ENI POWER & GAS France

Supports de conférences biogaz et méthanisation

Rubrique article:

Entretien avec Naïma Idir, directrice des affaires réglementaires d’ENI Power & Gas France :« La transparence des prix des CEE serait un bénéfice pour tous »

Nouvel entrant dans la fourniture de gaz et d’électricité en France, ENI Gas & Power France réclame stabilité et visibilité du dispositif des certificats d’économie d’énergie, ainsi qu’une transparence des prix des certificats.

  • Energie Plus : Quelle est la place d’ENI Power & Gas France dans la transition énergétique et plus particulièrement dans le dispositif des CEE ?

Naïma Idir : Que l’on soit convaincu ou pas de la réalité du changement climatique, la transition énergétique s’impose aux fournisseurs comme aux autres acteurs économiques et sociaux. Nous devons adapter nos activités pour participer à cette dynamique. Si nous ne le faisions pas, nous mettrions en péril la pérennité à long terme de notre entreprise. ENI a décidé de saisir le coche pour diversifier ses offres et accompagner ses clients, spécialement autour de l’efficacité énergétique. En tant que fournisseur d’énergie, nous les conseillons et accompagnons déjà. A ce titre, nous sommes légitimes pour jouer un rôle majeur dans le dispositif des CEE qui a permis de collecter et injecter plus d’argent sur les travaux d’efficacité énergétique. La mise en place progressive du dispositif et l’apprentissage de l’ensemble des acteurs ont permis la création de tout un écosystème. Mais, depuis la troisième période, les CEE sont devenus un sujet de communication politique. Il y a eu beaucoup de surenchères et on a oublié l’analyse technique et économique permettant de définir la meilleure trajectoire pour atteindre les objectifs. Nous craignons cette “inflation” qui se traduit déjà dans le doublement des objectifs de la quatrième période.

  • Comment êtes-vous organisés pour remplir votre obligation ?

(...)

  • Est-il facile de trouver des partenaires ?

(...)

  • Comment abordez-vous la quatrième période ?

(...)

  • Beaucoup d’acteurs réclament cette transparence. Comment faire ?

(...)

  • Quelle est votre position sur le traitement de la précarité par le dispositif ?

(...)

Article paru dans Energie Plus 593 du 15 octobre 2017
 

© ATEE-ENERGIE PLUS - tous droits réservés
contenu réservé aux membres de l'ATEE. En savoir plus | Plan du site