L’hydrogène domestique niche à Forbach

Supports de conférences biogaz et méthanisation

Rubrique article:

Depuis septembre, trois bâtiments de la sous-préfecture de Moselle accueillent des piles à combustible au gaz naturel. Un consortium mené par GrDF observera en continu les performances de ces installations pendant les deux prochaines années. Un test en condition réel pour cette technologie prometteuse.

Si certains se méfient des promesses de l’hydrogène, Laurent Kalinowski, député-maire de Forbach, y voit une opportunité : « Même si la France doute de ses compétences, nous avons la capacité pour développer une filière industrielle autour de cette technologie. Ma commune et la région Lorraine sont prêtes à contribuer à ce développement. » Croire en l’avenir, sans doute est-ce une nécessité dans cet ancien bassin minier. En tout cas, la 4e ville de Moselle va contribuer à l’analyse des piles à combustible au gaz naturel en maison individuelle et petit tertiaire. Avec le projet Epilog, un consortium GrDF, Viessman, Costic, et GDF Suez ont mis en place trois de ces appareils dans deux habitations et une crèche. Leur consommation et leur production sont suivies en continu depuis fin septembre. Les mesures se poursuivront jusqu’à l’été 2016. Estimée à 400 000 euros, l’opération est soutenue par l’Ademe dans le cadre de l’édition 2014 des appels à projets “transfert industriel et tests en conditions réellesˮ (TITEC).

(...)

Lire la suite dans Energie Plus 536 du 1er décembre 2014
 

© ATEE-ENERGIE PLUS - tous droits réservés
contenu réservé aux membres de l'ATEE. En savoir plus | Plan du site