Les technologies au service de l'atténuation et l'adaptation au changement climatique

Supports de conférences biogaz et méthanisation

Rubrique article:

La Cop 21 est imminente, et dans ce cadre l’Académie des technologies a voté le 4 novembre un avis reprenant le fruit de ses réflexions autour de l’apport des technologies à l’atténuation et à l’adaptation au changement climatique. Cette note annonce les grandes lignes d’un rapport plus détaillé qui sera finalisé à l’issue de la Cop 21 et enrichi au cours de l’année 2016. «Les réflexions et recommandations de l’Académie intègrent les objectifs de l’Europe en vue de la Cop 21, à savoir une réduction de 40 % des émissions en 2030 par rapport à 1990», peut-on lire dans l’avis. La note souligne que les technologies existantes devront être mises en œuvre tout en sachant qu’elles ne cessent de progresser, et qu’elles pourront également être combinées, comme les technologies pour l’utilisation optimale des systèmes de transport, particulièrement les technologies de l’information, de la communication et Internet.

Toutefois, la mobilisation des technologies nécessitera des incitations économiques, notamment des mécanismes de régulation du marché du carbone. «L’Académie recommande de raisonner en bilans généralisés, de coûts et d’avantages, tant sur les différentes échelles de temps que géographiques.» Par ailleurs, elle rappelle que le secteur énergétique est un enjeu majeur et que la maitrise de la consommation en est la priorité, ceci incluant l’évolution des comportements des citoyens et une attention particulière portée à la décarbonation du secteur électrique : «L’Académie recommande, pour notre pays, un mix entre les énergies renouvelables et le nucléaire, sachant que les premières sont intermittentes et que le stockage de l’électricité reste un sujet où l’innovation est nécessaire, avec des solutions variées dont beaucoup se situeront au niveau local.» Enfin, l’Académie encourage les États à s’engager pour soutenir davantage la R&D, l’innovation et les expérimentations, nécessaires aux ruptures technologiques qui construiront le futur. 

© ATEE-ENERGIE PLUS - tous droits réservés
contenu réservé aux membres de l'ATEE. En savoir plus | Plan du site