La BEI annonce des accords pour financer la transition

Supports de conférences biogaz et méthanisation

Rubrique article:

La tenue de la COP21 au Bourget est l’occasion de nombreuses déclarations. Une des dernières en date est celle faite par la Banque européenne d’investissement (BEI) d’apporter des fonds à différentes banques et projets français dans le cadre de la transition énergétique. Faite en présence de Ségolène Royal, cette annonce englobe un total d’un peu plus d’un milliard d’euros.

Une première enveloppe financière de 400 M€ va être apportée à la BPCE, à la Banque postale et au Crédit agricole pour aider à la construction et à la rénovation des bâtiments publics afin de réduire les consommations d’énergie, dès janvier 2016. Un deuxième volet de 400 M€ également devrait progressivement alimenter les sociétés de tiers-financement qui accorderont des prêts attractifs aux particuliers pour leurs démarches de rénovation thermique de leur logement.

Le troisième volume de financement, de 112 M€, est accordé à France Biomasse (Engie) pour soutenir la construction de quatre centrales biomasse à Forbach, Epinal, Lacq et Nantes. Ces projets, entre 20 et 60 MW thermiques, remplacent des installations existantes à énergies fossiles sur des réseaux de chaleur urbains ou chez des industriels.

Une autre enveloppe de 75 M€ est affectée spécifiquement au Crédit coopératif dans le cadre du PF4EE (Private Finance For Energy Efficiency) de la BEI : ce fonds permet d’accorder des prêts aux associations et aux entreprises (PME, ETI, coopératives agricoles) pour financer leurs travaux d’efficacité énergétique. L’avantage de cet instrument est de couvrir le risque de pertes potentielles encouru par le Crédit Coopératif en faisant ces prêts.

Enfin, la BEI a accordé 20 M€ au fonds d’investissement dédié à la Troisième révolution industrielle en Nord-Pas-de-Calais pour soutenir les porteurs de projets.

 

 

© ATEE-ENERGIE PLUS - tous droits réservés
contenu réservé aux membres de l'ATEE. En savoir plus | Plan du site