La Fedene publie ses propositions en faveur de la croissance verte

Supports de conférences biogaz et méthanisation

Rubrique article:

Pour la Fedene, il est urgent d’agir afin de passer de la transition énergétique à la croissance verte. Pour y parvenir, la fédération formule huit propositions à moins d’un mois des élections présidentielles. Elle propose de mettre le développement de la chaleur renouvelable et les économies d’énergie au cœur des priorités. Pour cela, il faut, selon elle, rééquilibrer les conditions de marché afin de mieux valoriser les économies d’énergie et rendre compétitives les solutions de chaleur renouvelable et de récupération.

La Fedene suggère de promouvoir les contrats avec garanties réelles d’économies d’énergie et de réévaluer et réviser les dispositifs d’aide. L’organisation estime qu’il est nécessaire de développer les mesures d’accompagnement appropriées. Dans cette optique, elle propose aux autorités d’éviter les changements fréquents de réglementations et de mettre en place des instruments de financement innovants et des fonds de garantie pour des projets structurants ou industriels. Pour stimuler sa filière, elle souhaite aussi voir l’État relancer la commande publique en anticipant les économies futures générées par les projets, sans fragiliser les budgets publics.

Enfin, la Fedene demande aux futurs élus d’accélérer l’implication des régions et des territoires dans la transition énergétique et d’améliorer la qualité de l’air. Toutes ses propositions ont un coût que la fédération a chiffré. « Compte-tenu des contraintes budgétaires, seul un autofinancement par le marché permettra de mobiliser de tels moyens » estime l’organisme. Elles nécessiteraient des investissements supplémentaires de 10 à 15 Md€ par an.

© ATEE-ENERGIE PLUS - tous droits réservés
contenu réservé aux membres de l'ATEE. En savoir plus | Plan du site