Édito : nouvel élan pour les rénovations énergétiques

Supports de conférences biogaz et méthanisation

Rubrique article:

Édito du rédacteur en chef : nouvel élan pour les rénovations énergétiques... Trois informations récentes viennent jalonner le futur chemin du secteur du bâtiment. Une première est réglementaire. Le décret n°2017-312 du 9 mars dernier a intégré les performances énergétiques aux caractéristiques d’un logement décent (J.O. du 11 mars). Il s’appuie pour cela sur des raisons intrinsèques à sa conception, c’est-à-dire une étanchéité à l’air et une aération correctes. C’est une bonne chose car dans le cadre de la rénovation énergétique des logements, ces critères seront prépondérants pour évaluer leur qualité de confort (déperditions évitées mais renouvellement de l’air suffisant).

La deuxième information concerne la sensibilisation lors des cessions de biens immobiliers. La ministre du Logement et de l’Habitat durable, Emmanuel Cosse, a ainsi signé un “contrat d’innovation durable” de deux ans avec le réseau d’agences immobilières ORPI France pour que chacune de ses agences informe et encourage les vendeurs et acquéreurs aux travaux d’économies d’énergie du logement concerné par la transaction. Ceci inclut la capacité de les mettre en relation avec des professionnels RGE, de développer des outils digitaux pour le carnet numérique du bâtiment, voire même de proposer un suivi de performance énergétique. On ne voit pas bien l’articulation avec les PRIS* mais l’idée est clairement de faire appel à tout le monde pour pouvoir augmenter le nombre de rénovation énergétique. On est en effet encore loin de l’objectif des 500 000 par an.
Enfin, un rapport a été rendu à Emmanuel Cosse par Philippe Pelletier, président du Plan bâtiment durable, sur le financement des rénovations, un point d’achoppement depuis le Grenelle Environnement…

Quatorze recommandations ont été faites. En voici quatre qui retiennent l’attention : autoriser le cumul pendant 5 ans de l’éco-PTZ et du crédit d’impôts ; creuser l’idée d’une bonification des CEE pour des travaux financés par un éco-PTZ ; engager des actions collectives de développement du tiers-financement dans des régions volontaires (avec des offres adaptées de la part des organismes de caution) ; inciter à des regroupements pluridisciplinaires pour organiser et financer les travaux. Toutes les propositions permettront, selon Philippe Pelletier, de «construire, avec les banques, un programme d’actions pour faciliter la rénovation des logements». Une nécessité pour accélérer le rythme de la transition.

* Point Rénovation Info-Service : http://renovation-info-service.gouv.fr/

© ATEE-ENERGIE PLUS - tous droits réservés
contenu réservé aux membres de l'ATEE. En savoir plus | Plan du site