DORéMI : solutions innovantes de rénovation énergétique

Supports de conférences biogaz et méthanisation

Rubrique article:

Désireux de relever le défi climatique et de lutter contre la précarité énergétique des Français, l'Institut négaWatt vient de publier une étude mettant en lumière des solutions innovantes pour la rénovation énergétique. Plusieurs de ces solutions ont déjà fait leurs preuves sur le terrain grâce au dispositif DORéMI. Retour d'expérience.

Acronyme de “dispositif opérationnel de rénovation énergétique des maisons individuelles”, DORéMI répond à un constat accablant : le chauffage des maisons construites avant 1975 représente 10 % des consommations françaises d'énergie, industries comprises ! On compte ainsi environ 8 millions de maisons individuelles qui sont des “passoires énergétiques”... et quelques dizaines de millions de personnes touchées par la précarité énergétique. L'enjeu de la rénovation est donc à la fois environnemental et social. «Contrairement aux idées préconçues, beaucoup de propriétaires de maisons individuelles sont en fait des ménages modestes ou très modestes», souligne Vincent Legrand, directeur de l'Institut négaWatt et directeur général de DORéMI.

Cet ingénieur de formation retrace l'origine du projet : «C'est le résultat d'une rencontre, en 2011, entre plusieurs partenaires, notamment Enertech avec Olivier Sidler, la Région Auvergne Rhône-Alpes, et l'Institut négaWatt. L'intercommunalité de la Biovallée, dans la Drôme, voulait travailler sur la rénovation énergétique et la question de la rénovation des maisons individuelles restait alors peu explorée.» Sur ce dispositif, négaWatt a ainsi joué le rôle d'incubateur en créant DORéMI, devenu par la suite une SAS solidaire, filiale à 100 % de l'Institut.

  • Rénover en une seule étape

(...)

 

Lire la suite dans Energie Plus 609 du 1er juillet 2018

© ATEE-ENERGIE PLUS - tous droits réservés
contenu réservé aux membres de l'ATEE. En savoir plus | Plan du site