Le site d’Airbus Defence & Space Ile de France fonctionne à la biomasse

Supports de conférences biogaz et méthanisation

Rubrique article:

Le site d’Airbus Defence & Space en Île-de-France est alimenté en chaleur principalement grâce à une chaufferie biomasse depuis fin 2013. Un choix qui anticipe l’agrandissement du site pour le nouveau programme Ariane 6.

Qui n’a pas rêvé une fois devant les images de la fusée Ariane s’élevant dans les cieux ? Mais même avec le défi spécial de s’arracher aux lois de la gravité, l’activité d’Airbus Defence & Space est tout ce qu’il y a de plus classique dans l’industrie : de la matière grise, de la technologie et de la consommation d’énergie.

Le site des Mureaux en Île-de-France ne fait pas exception. D’une surface de 92 hectares, il regroupe plusieurs activités tant sur les programmes civils et de défense : co-maîtrise d’œuvre sur Ariane 5 et d’autres lanceurs civils, maîtrise d’œuvre sur la force de dissuasion française et les missiles balistiques de défense, contribution à la station spatiale internationale et préparation d’une nouvelle génération de lanceurs avec Ariane 6. C’est un village avec plus de 2 200 salariés dont une majorité (75 %) d’ingénieurs travaillant dans des bureaux !

Le site compte environ 85 000 m2 de bâtiments tertiaires et 65 000 m2 de bâtiments de production. Évidemment, vu les hauteurs nécessaires pour manœuvrer certains composants des lanceurs, les bâtiments de production sont beaucoup plus volumineux : 630 000 m3, quand les bureaux ne totalisent que 245 000 m3. Même si une démarche spécifique a abouti au démantèlement des bâtiments les plus énergivores et à l’isolation d’autres, les besoins en chaleur (chauffage et eau chaude sanitaire) sont importants pour une quarantaine de bâtiment, autour de 20 GWh/an. Un chiffre qui augmentera lorsque la future zone dédiée à Ariane 6 sera installée sur un ancien terrain militaire adjacent.

(...)

Lire la suite dans Energie Plus 561 du 1er mars 2016

© ATEE-ENERGIE PLUS - tous droits réservés
contenu réservé aux membres de l'ATEE. En savoir plus | Plan du site