Eolien et photovoltaïque moins chers que le gaz et le charbon

Supports de conférences biogaz et méthanisation

Rubrique article:

Selon une récente analyse du groupement de spécialistes The Carbon Tracker Initiative, les coûts de production d’électricité à partir d’éolien et de solaire photovoltaïque sont compétitifs avec ceux du gaz et du charbon, et le seront encore plus en 2020, dans l’optique d’une trajectoire de réchauffement planétaire limité à 2°C.

Le rapport, intitulé End of the load for coal and gas ? calcule les coûts complets (LCOE / Levelized costs of electricity) de quatre type de centrales neuves (charbon, gaz, éolien, solaire PV) dans trois scenarios différents. Le premier scénario 2016_Reference fait état de la situation actuelle telle qu’elle est classiquement présentée avec des durées de vie plus longues pour les centrales “fossiles” que pour les centrales EnR, ainsi que des taux de charge beaucoup plus important (60% pour le gaz contre 18% pour le solaire PV par exemple), et avec aucun prix pour le carbone rejeté à l’atmosphère. Le deuxième scénario 2016_Updated reflète mieux la situation actuelle selon les auteurs avec des durées de vie quasi identiques pour toutes les centrales, des taux de charge bien moins élevés pour les centrales “fossiles” (38% pour le gaz et 59% pour le charbon) et un prix modeste du carbone à 5 $/tCO2 pour le charbon. Le dernier scénario 2020_2D anticipe des facteurs de charge plus élevés pour les EnR et encore plus bas pour les fossiles, des coûts de financement et des coûts d’exploitation plus faible pour les EnR, et un prix du carbone à 10 $/tCO2 pour le gaz et le charbon.

Résultat, dans la vision conservatrice du premier scénario, le gaz et le charbon dépassent juste les 60 $/MWh en moyenne, à peine mieux que l’éolien autour de 65 $/MWh, quand le solaire approche les 80 $/MWh. Dans le scénario 2016_Updated, les positions s’inversent mais les écarts sont serrés : c’est l’éolien qui arrive à 60 $/MWh alors que solaire, gaz et charbon sont dans une fourchette de 70-75 $/MWh. Enfin, en se projetant en 2020, les auteurs montrent des différences de coûts importantes, le solaire et l’éolien étant respectivement entre 42 et 50 $/MWh quand le charbon et le gaz culminent à 90-100 $/MWh.

Même si ces résultats sont à tempérer selon les régions du globe (certaines zones sont par exemple beaucoup plus avantageuses pour le solaire et l’éolien, et inversement) et qu’il aurait été intéressant de mener comparativement le même travail pour le nucléaire, c’est un indice clair que les investissements ne doivent pas être trop portés sur les énergies fossiles, au risque de lendemains qui déchantent pour ces investisseurs. Au contraire, l’intérêt des EnR ne se discute plus et comme l’indique un des co-auteurs du rapport, Matt Gray, « plutôt que continuer de débattre sur la réalité de la transition énergétique, il est temps de se concentrer sur le développement du stockage d’énergie et de la maîtrise de la demande qui donnent l’opportunité de faciliter ce processus ».

 

© ATEE-ENERGIE PLUS - tous droits réservés
contenu réservé aux membres de l'ATEE. En savoir plus | Plan du site