À la rencontre des responsables énergie dans l’industrie française

Supports de conférences biogaz et méthanisation

Rubrique article:

Qui sont les responsables énergie, quels sont leurs outils pour mettre en place une démarche de maîtrise de l’énergie au sein de leur entreprise ? Afin d’affiner la connaissance de ces nouvelles figures qui accompagnent le renforcement des enjeux énergétiques dans les entreprises, l’ATEE et GMV ont mené une enquête entre le 2 et le 17 avril 2015, et en ont livré les résultats quantitatifs mi-juin.

Trois objectifs ont guidé cette étude, réalisée auprès de 759 établissements (voir “Repères”), destinée à mieux connaitre la fonction énergie en émergence dans l’industrie ces dernières années : établir le profil des personnes en charge de la fonction maîtrise de l’énergie ; caractériser l’organisation et le management de l’énergie dans les entreprises et établissements ; identifier les outils nécessaires et les attentes des responsables énergie. Un premier constat : la fonction de responsable énergie, malgré une moyenne d’âge de 43 ans, arbore un profil majoritairement “junior”: des études longues et une entrée tardive sur le marché du travail (43 % des responsables énergie ont au moins un bac+5), une faible ancienneté des postes (5 ans au plus pour plus de la moitié). 81 % des interlocuteurs n’ont pas suivi de formation, initiale ou continue, en lien avec le domaine de l’énergie. Cependant, le profil “expert”* est dominant (53 % des interlocuteurs au global), en particulier chez les moins de 30 ans (76 % d’entres eux), qui se situent majoritairement dans les problématiques HQSE (hygiène, qualité, sécurité, environnement). Néanmoins, la fonction devrait rapidement se “senioriser” : en effet, pour beaucoup il s’agit d’un premier emploi dans cette carrière, dans un secteur professionnel peu touché par le turn-over, a fortiori dans les industries situées en province.

De façon logique, le poste de responsable énergie a émergé il y a relativement peu de temps pour 4 entreprises sur 10 (dans 38 % des établissements interrogés, cette fonction existe depuis moins de 5 ans.). Mais 58 % des personnes interrogées estiment que les questions énergétiques vont prendre de l’importance dans leur entreprise (notamment 68 % des entreprises de plus de 250 salariés), et que cela aura pour effet d’y maintenir ou d’y renforcer l’influence du responsable énergie (96 %). Effectivement, ce poste est pour le moment rarement exclusif, avec une moyenne de 15 % du temps de travail consacré à la fonction énergie : les responsable énergie interviennent parallèlement sur les questions de sécurité, de développement durable, de logistique et de maintenance, de qualité, hygiène et santé, etc.

(...)

Lire la suite dans Energie Plus 549 du 1er juillet 2015

© ATEE-ENERGIE PLUS - tous droits réservés
contenu réservé aux membres de l'ATEE. En savoir plus | Plan du site