Nouveau dispositif commun du Sigeif et du Sipperec en Ile de France

Supports de conférences biogaz et méthanisation

Rubrique article:

Face à la nécessité de pouvoir déposer d’importants volumes de CEE au Pôle national, les syndicats de collectivités proposaient déjà de valoriser les dossiers de leurs communes adhérentes. Le Sigeif et le Sipperec vont encore plus loin en mettant en place un dispositif commun.

En Île-de-France, les deux syndicats intercommunaux ont depuis longtemps pris le train des certificats d’économies d’énergie. Spécialement en deuxième période où ils ont proposé à leurs communes adhérentes de les aider dans la constitution et la valorisation de leurs dossiers de demande CEE. Chacun de leur côté, le Sigeif et le Sipperec (1) avaient mis en place un dispositif : le premier avait contracté avec un obligé pour l’achat direct des CEE, via un système intéressant de prix croissant avec le volume de certificats générés ; le second agissait en tant que tiers-regroupeur pour des dépôts directs de CEE sur le registre Emmy. Respectivement plus de 160 et de 280 GWh cumac avaient pu être valorisés.
Anticipant la troisième période, le Sigeif et le Sipperec ont réfléchi en 2014 sur la manière de poursuivre leurs démarches respectives. Mais face à la difficulté de contracter de nouveau de façon satisfaisante avec un obligé ou un délégataire, l’idée est venue de continuer le tiers-regroupement… ensemble ! «Il nous a semblé opportun de mettre en place un dispositif unique qui donne une meilleure visibilité aux collectivités franciliennes, explique Fabrice Juquois, responsable achat d’électricité et maîtrise de l’énergie au Sipperec. Toutes les communes d’Île-de-France, adhérentes ou non aux syndicats, ainsi que les organismes publics comme les bailleurs sociaux pourront valoriser leurs actions d’économies d’énergie par notre intermédiaire. C’est un moyen de mutualiser les dossiers et d’arriver à atteindre plus rapidement le seuil élevé de 50 GWh cumac fixé par l’Administration pour déposer une demande.»

Objectif : quatre dépôts par an

(...)

Lire la suite dans Energie Plus 541 du 1er mars 2015

© ATEE-ENERGIE PLUS - tous droits réservés
contenu réservé aux membres de l'ATEE. En savoir plus | Plan du site