Clean Energy Package : le SER publie ses propositions

Supports de conférences biogaz et méthanisation

Rubrique article:

Alors que le Parlement Européen va examiner la future Directive sur les énergies renouvelables, le syndicat des énergies renouvelables (SER) donne sa position sur le Clean Energy Package dans une note rendue publique le 29 juin 2017. Selon l’organisation, les objectifs proposés à l’horizon 2030 en matière d’EnR sont inadaptés à l’urgence climatique et à la maturité des filières EnR. Elle propose donc de relever l’objectif de 27 % d’EnR dans la consommation énergétique finale à l’horizon 2030 proposé par la Commission, en le portant à 35 % minimum. Le SER plaide aussi pour un renforcement du prix du carbone sur le marché européen en mettant en place un corridor de prix. Cette proposition était soutenue par l’ancien gouvernement français mais elle avait peiné à convaincre les autres pays européens.

Le syndicat insiste toujours sur son opposition aux appels d’offres à neutralité technologique voulus par les autorités de l’Union. Il demande le maintien de la possibilité pour chaque pays de mener des appels d’offres pluriannuels spécifiques par technologie pour promouvoir des technologies diversifiées. Le SER défend aussi les biocarburants : il souhaite que soit maintenu jusqu’à 2030 un taux d’incorporation de 7 % de biocarburants de première génération dans l’objectif de 15 % d’EnR dans les transports. Le SER propose également que les Etats puissent aller au-delà des 7 % pour les biocarburants dont les coproduits riches en protéines végétales et en cellulose contribuent à la sécurité alimentaire. Enfin, il préconise d’hausser la part d’énergie renouvelable dans le secteur de la chaleur et du froid, en rendant l’objectif d’augmentation annuelle de 1 % contraignant. 

© ATEE-ENERGIE PLUS - tous droits réservés
contenu réservé aux membres de l'ATEE. En savoir plus | Plan du site