PLF 2014 : la transition énergétique démarre lentement

Supports de conférences biogaz et méthanisation

Rubrique article:

Le projet de loi de finances pour 2014 a été présenté mercredi 25 septembre en Conseil des ministres. Il introduit le verdissement de la fiscalité avec l’introduction d’une composante carbone dans la fiscalité énergétique. Des mesures à minima pour Réseau Action Climat et France Nature Environnement qui dénoncent les exonérations pour le secteur de la pêche et le transport routier. Et surtout « l’avantage fiscal gigantesque accordé au diesel ». En outre, ces organisations regrettent que la mesure proposée par le gouvernement ne prenne pas effet en 2014 et que l’électricité ne soit pas concernée.

Le système de bonus-malus automobile va lui être réformé, ce qui devrait générer 230 millions d'euros d'économie. En ce qui concerne le taux de TVA sur les travaux de rénovation énergétique, il va baisser pour aller vers davantage de sobriété et moins d’émissions de gaz à effet de serre. Opérateur clé de la transition énergétique, l’ADEME verra sa capacité d'engagement maintenue à son niveau de 2013 soit 590 M€ et bénéficiera du Programme des Investissements d'Avenir à hauteur de 1,1 Md€.

Mais le ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie voit ses crédits baisser. Ils s'élèvent à 7,2 milliards d'euros contre 7,7 milliards en 2013. Au titre de « la participation à la stabilisation des emplois publics », ce ministère va perdre 522 emplois. En 2013, 614 emplois avaient déjà été supprimés. Les opérateurs de l'Etat (VNF, Météo-France, Ademe, ONCFS, etc.) qui dépendent de ce ministère vont perdre 390 postes à temps plein. Malgré ces coupes budgétaires, Philippe Martin se veut optimiste : « C’est un budget qui permet de maintenir un haut niveau d’intervention. L’amélioration des infrastructures du quotidien des Français, la préservation des milieux et la biodiversité, la transition énergétique, la protection des personnes et des biens dans les transports, en mer ou à l’égard des risques naturels et technologiques, figureront parmi nos priorités pour 2014. »

© ATEE-ENERGIE PLUS - tous droits réservés
contenu réservé aux membres de l'ATEE. En savoir plus | Plan du site