La première usine d’électrolyseurs en France a ouvert ses portes

Supports de conférences biogaz et méthanisation

Rubrique article:

La France est désormais dotée d’une usine de fabrication d’électrolyseurs. Cette première sur le territoire a été créée par Areva H2Gen.

Deux ans après sa création, Areva H2Gen a inauguré la première usine française de fabrication d’électrolyseurs, fin juin aux Ulis (91). La co-entreprise, alliance de l’Ademe (dans le cadre du Programme des Investissements d’avenir), Areva et Smart Énergies, s’est appuyée sur 25 années de R&D pour concevoir un électrolyseur à membrane à échange de protons (PEM), brique technologique permettant le stockage du surplus électrique sous forme d’hydrogène. L’énergie est restituée sous forme d’électricité ou de gaz, ce qui positionne cette technologie en alliée du développement des énergies intermittentes et de l’optimisation du réseau électrique. Areva H2Gen rappelle à ce titre qu’en Allemagne, 1,5 TWh d’électricité d’origine renouvelable n’a pas pu être injecté sur le réseau en 2015.
L’usine fraichement mise en service pourra produire 30 électrolyseurs PEM par an, allant de 100 kW à 1 MW, mais Areva H2Gen projette d’en développer de plus grande capacité, de l’ordre de plusieurs dizaines de MW. La R&D apportée par Smart Énergies, via sa filiale CETH2 (Compagnie européenne des techniques de l’hydrogène), et l’activité d’Areva dans le domaine de l’électrolyse à PEM ont débouché sur un équipement industriel de haute technologie, dont la maturité permet à la start-up de promettre la fiabilité, la durée de vie et la compétitivité du prix de l’électrolyseur...

(...)


Lire la suite dans Energie Plus 571 du 15 septembre 2016

© ATEE-ENERGIE PLUS - tous droits réservés
contenu réservé aux membres de l'ATEE. En savoir plus | Plan du site