COP 21 : l’ATEE en pointe sur l’efficacité énergétique

Supports de conférences biogaz et méthanisation

Rubrique article:

Juste avant la fin de la COP 21, l’ATEE organisait deux conférences au Bourget sur l’efficacité énergétique, un thème trop peu développé durant les 15 jours de la réunion des parties. C’est pourtant la solution n°1 pour baisser les émissions de gaz à effet de serre.

Les longues négociations et batailles verbales sur le texte signé à la fin de la COP ne doivent pas faire oublier que la société civile dans son ensemble proposait de très nombreuses conférences au Bourget et à Paris ces 12 premiers jours de décembre. Des idées fusaient dans tous les sens, de la vision du bouddhisme sur les enjeux de la COP à l’impact du changement climatique sur le paludisme, en passant par des exemples de la déforestation ou les rôles des citoyens dans la mise en œuvre des actions, etc. Sans compter, bien sûr, de régulières mises au point de toutes les parties prenantes chaque jour.

Dans ce concert de centaines de conférences, une poignée seulement a été consacrée à l’efficacité énergétique et parmi ces quelques voix, celle de l’ATEE. L’Association a en effet organisé deux sessions, l’une sur les systèmes d’obligations d’efficacité énergétique dans le monde et une autre sur l’adéquation des politiques publiques d’efficacité énergétique et celles de baisse des émissions de gaz à effet de serre. Elles ont réuni globalement plus de 150 personnes et ont surtout permis de faire intervenir des spécialistes mondiaux de ces sujets, positionnant ainsi l’ATEE aux côtés de grandes entités comme l’AIE (Agence internationale de l’énergie), l’ACEEE (association américaine de promotion de l’efficacité énergétique), le RAP (Regulatory Assistance Project) ou la Banque européenne d’investissement (BEI).

Au pupitre, Benoit Lebot (IPEEC) animait cette table-ronde composée (de gauche à droite) de :
Benoît Leguet (I4CE), Paul Hodson (Commission européenne), Claude Turmes (Parlement européen)
et Richard Cowart (RAP).

 

L’occasion pour le président de l’ATEE, Christian Deconninck, d’annoncer le lancement d’un programme d’évaluation de l’efficacité des politiques publiques d’efficacité énergétique. (voir encadré). Une démarche félicitée par le représentant de Ségolène Royal, Pascal Dupuis, chef du service Climat et efficacité énergétique à la DGEC.

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite dans Energie Plus 558 du 15 janvier 2016

© ATEE-ENERGIE PLUS - tous droits réservés
contenu réservé aux membres de l'ATEE. En savoir plus | Plan du site