Les ONG dévoilent la “vraie” programmation pluriannuelle de l’énergie

Supports de conférences biogaz et méthanisation

Rubrique article:

Le Gouvernement travaille depuis plusieurs mois à l'élaboration de la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), qui doit permettre d’atteindre les objectifs contenus dans la loi de transition énergétique. Pour ce faire, elle fixera des trajectoires d’évolution de la consommation et de la production énergétiques par filière pour les périodes 2016-2018 et 2019-2023.

Alors que sa sortie est imminente, les associations Rac-F, France nature environnement, Greenpeace et le Cler ont proposé leur version de la PPE : en prenant base sur le scénario de référence “AMS2” du ministère de l’Ecologie, elles ont traduit 6 objectifs essentiels de la loi de transition énergétique en chiffrages pour 2018 et 2023, et fait le calcul des moyens de production nécessaires.
Selon leurs estimations, il faudra installer entre 28 et 29,5 GW d'éolien terrestre et de solaire d'ici 2018 et entre 53 et 58 GW d'ici 2023, pour atteindre les objectifs de la part des EnR dans la production électrique…tandis que les chiffres qui le ministère a proposé en novembre dernier sont de 24 GW en 2018 et 36 à 43 GW en 2023.
De même, les associations soulignent que pour baisser la part du nucléaire de 50% dans la production d’électricité à horizon 2025, et en prenant compte de l’évolution de la consommation et de la montée en puissance des EnR, la PPE devrait proposer la fermeture de 5 à 8 réacteurs d’ici 2018 et de 19 à 24 fermetures supplémentaires en 2023.

 

 

Tags:

© ATEE-ENERGIE PLUS - tous droits réservés
contenu réservé aux membres de l'ATEE. En savoir plus | Plan du site