Des petits pas vers le stockage d'énergies

Supports de conférences biogaz et méthanisation

Rubrique article:

Au stade des réflexions ou au mieux de démonstrateurs dans de nombreux pays, le stockage d’électricité et de chaleur cherche à définir le cadre adapté à son développement. En France, il passe avant tout par les zones non interconnectées.

Fin novembre dernier se tenait le colloque de l’Association européenne du stockage d’énergie (European association for storage of energy, Ease) à Paris. L’image même que les enjeux de cette filière se pensent à l’échelle de l’Europe plutôt qu’à celle d’un seul pays, voire au niveau mondial plutôt qu’à celui d’un seul continent. Même si chaque pays a des spécificités selon la structure de son parc de production d’énergies, sa courbe de demande et les différents besoins d’électricité, de froid et de chaleur, selon l’état de ses réseaux aussi, il n’en reste pas moins que les données et les expériences sur le stockage doivent être en bonne partie mutualisés afin que tous les acteurs concernés arrivent à se positionner sur ce marché. Patrick Clerens, secrétaire général d’Ease, ne manquait pas de le rappeler pendant le colloque : « Les technologies de stockage s’améliorent, les prix commencent à baisser et des marchés existent, mais pour l’instant seule une partie de la valeur du stockage est valorisable. Il y a besoin d’un travail commun des professionnels pour faire tomber les barrières à l’entrée des marchés et les tarifs [NDLR : d’accès au réseau] excessifs. Nous devons en priorité définir le stockage d’énergies dans un cadre réglementaire qui récompense ses services.»
Si les États-Unis avancent bien sur ce terrain, les pays européens sont encore au stade des interrogations. Il faut dire que la Commission européenne affiche un intérêt pour le stockage mais ne semble pas pressée d’inciter les membres de l’UE à lui donner un cadre incitatif.

Logique des “petits pas”

(...)

Lire la suite dans Energie Plus 539 du 1er février 2015

© ATEE-ENERGIE PLUS - tous droits réservés
contenu réservé aux membres de l'ATEE. En savoir plus | Plan du site