ISO 50001 : les industries agro-alimentaires mobilisées pour gérer leur énergie

Supports de conférences biogaz et méthanisation

La maîtrise des coûts et des usages de l'énergie a des répercussions sur le coût de revient des produits finis et sur la performance globale de l'entreprise. Et la mise en place d'un système de management de l'énergie permet d'économiser entre 10 et 20% d'énergie.

"Les filières de l'agro-alimentaire recèlent un potentiel important d'économies d'énergie" indique Daniel CAPPE, Vice-Président de l'ATEE.
"PME, ETI ou grand groupe, les entreprises de toutes tailles sont concernées et peuvent s'intéresser à la certification ISO 50001 qui leur apporte une méthode et une mobilisation forte pour adopter des comportements vertueux de manière pérenne".

Pour aider les entreprises à se lancer dans la démarche, le Programme national PRO-SMEn octroie une prime de 40.000 euros* sur présentation du certificat ISO 50001 obtenu. Cette prime couvre environ 70% des coûts internes et externes de mise en place de la norme.

Plusieurs entreprises de l'agro-alimentaire - Bonduelle, Européenne de condiments, Salaisons du Mâconnais, Biscottes Faissole et bien d'autres - ont ainsi été récompensées pour leur certification ISO 50001.

Pour faire commes elles, il est recommandé de ne pas trop attendre car il faut en 12 et 20 mois entre le lancement de la démarche et la délivrance du certificat ISO 50001.
Quant à la prime ISO 50001, elle est attribuée très rapidement une fois le certificat ISO 50001 obtenu.
Mais attention ! le Programme PRO-SMEn sera clos en octobre 2020.
La marche à suivre pour demander la prime

Bonà savoir : il existe de nombreux bureaux d'études et consultants spécialisés qui accompagnent les responsables étape par étape dans la mise en place du système de management de l'énergie et font gagner un temps précieux.

contact : pro-smen@atee.fr - Tout savoir sur le Programme : pro-smen.org

L'ATEE est porteur et gestionnaire du Programme PRO-SMEn.
Le fonds du Programme, d'un montant de 20 millions d'euros, est alimenté par les versements d'EDF qui, en contrepartie se voit délivré des certificats d'économies d'énergie.

contenu réservé aux membres de l'ATEE. En savoir plus | Plan du site