Etude Emplois dans la filière biogaz et méthanisation - 2013

Supports de conférences biogaz et méthanisation

Le Club Biogaz ATEE, dans le cadre du renforcement de la visibilité de la filière auprès des pouvoirs publics, souhaite actualiser son étude emploi datant de février 2011.

La création d’emplois locaux non délocalisables est un argument fort auquel les pouvoirs publics sont sensibles dans leurs choix de soutien.

Les résultats de l’enquête menée auprès de plus de 370 sites biogaz et acteurs de la filière ont permis d’identifier plus de 1700 emplois en 2013, dont environ un tiers lié aux installations biogaz et deux tiers aux activités connexes. Il s’agit essentiellement d’emplois qualifiés non délocalisables, 90% de l’ensemble des travailleurs ont une formation post-bac.70% ont une formation supérieure de plus de 4 ans dans les structures qui ne produisent pas directement du biogaz. Le nombre d’emplois a fortement augmenté depuis 2010 avec la mise en service de nouveaux sites.

Afin d’estimer le nombre d’emplois qui seront créés si les objectifs 2020 de l’Etat français sont atteints, des ratios « nombre d’emplois/production d’énergie » ont été construits à partir de dires d’experts. Au total, pour la production d’électricité et de chaleur/biométhane ainsi que pour l’injection et la distributiondecarburants, ce sont plus de 10 043 emplois de développement/construction et 4 854 emplois permanents d’exploitation/maintenance qui auront été créés à l’horizon 2020.

 

Fichiers à télécharger: 
Fichier attachéTaille
Etude emplois - juin 20142.16 Mo
Etude emplois - synthèse894.11 Ko
contenu réservé aux membres de l'ATEE. En savoir plus | Plan du site